Zone euro : le chômage à son plus bas depuis 2011

Par , publié le
Économie Crise Zone Euro

Le chômage a légèrement reculé en février dans la zone euro à 10,3% contre 10,4% en janvier. Son niveau le plus bas depuis août 2011 selon l'Office européen de statistiques Eurostat.

Après une nouvelle baisse en février, le taux de chômage de la zone euro est à son taux le plus bas depuis le mois d’août 2011. En l’espace d’un an, le nombre de chômeurs a diminué de 1,3 million même si tout n’est pas rose pour les 19 pays de la zone.

Le chômage continue de baisser dans la zone euro

Les chiffres du chômage dans la zone euro proviennent de l’Office européen de statistiques Eurostat et ont été repris par Reuters. Alors que le taux de chômage de la zone euro s’élevait à 10,4 % dans la zone en janvier 2016, il est tombé à 10,3 % pour le mois de février de cette année. Sur l’année écoulée, le taux de chômage a perdu 0,9 point puisqu’il s’établissait à 11,2 % en février 2014. En un an, la zone euro a donc perdu 1,3 million de chômeurs.

Eurostat précise que le nombre de demandeurs d’emploi s’élevait à 16,63 millions de personnes dans la zone euro en février 2016 et 21,65 millions dans l’ensemble de l’Union européenne. Le nombre de chômeurs a diminué de 59.000 dans l’UE et de 39.000 dans la zone euro entre janvier et février.

De fortes disparités

Les plus fortes baisses ont été relevées à Chypre (12,6 % contre 16,6 % un an auparavant), en Espagne (20,4 % contre 23,2 %) ainsi qu’en Bulgarie (7,4 % contre 9,8 %). La baisse s’est établie à 0,1 point en France (10,2 % en février). A contrario, le chômage a connu une hausse en Autriche (+0,6 point à 6,0 %), Lettonie (+0,4 point à 10,1 %) et Finlande (+0,1 point à 9,2 %).

Bien entendu, si les chiffres du chômage de la zone euro sont bons dans leur globalité, dans le détail, de fortes disparités subsistent. Ainsi, si le taux de chômage n’est « que » de 4,3 % en Allemagne, il est de 20,4 % en Espagne et 24 % en Grèce selon les derniers chiffres relevés en décembre 2015.

Partager cet article

Pour en savoir plus