Zimbabwe : Une tombola permet de gagner, et tuer un lion

Par , publié le
International
Le lion Cecil en train de courir dans le parc national Hwange.

"un safari de 18 jours pour tuer un lion", voilà le premier prix d'une tombola au Zimbabwe.

La mort de Cecil le lion n’aura finalement pas changé la situation du braconnage en Asie, Afrique, et particulièrement au Zimbabwe, où tuer des animaux est de plus en plus facile. Preuve en est avec cette nouvelle polémique venant du parc sauvage de Bubye Valley Conservancy qui organise une loterie dont le premier prix est un safari de 18 jours dans le parc pour chasser un lion.

Les tickets de tombola vendus 1375 euros, ont vite suscités de vives réactions de par le monde. "C'est lamentable. Mais cela ne nous étonne pas » déclare Cyril Leduc, président de l’association les félins, dans un entretien avec MyTF1News. « Au Zimbabwe et dans le sud de l'Afrique, il n'y a aucune considération pour les animaux ayant une forte valeur financière. Tant qu'il y aura de la corruption et de l'argent dans les cartels, les lions seront en grand danger ».

Une consternation qui touche le Zimbabwe et l’Angleterre

Au Zimbabwe, pays où le braconnage est un sérieux problème, plusieurs associations de défense envers les animaux sont montées au créneau et demandent aux autorités d’intervenir pour cesser cette tombola, et boycotter le Parc sauvage.

Un boycott qui est également prôné par l’association  britannique LionAid qui exhorte l'université d'Oxford "à se désolidariser du parc". La célèbre université a plusieurs fois collaboré avec le parc zimbabwéen. "Je n'en avais jamais entendu parler jusqu'à maintenant. Je ne veux pas accepter de fonds pour mon unité de recherche basés sur une chasse au lion" déclare David MacDonald, de l’institut de recherche de l’université d’Oxford.

Le gagnant sera annoncé le 5 février prochain

Malgré toutes les réactions hostiles, les organisateurs de la tombola annoncent de leur côté, que les billets se vendent bien. Le gagnant de la tombola sera annoncé le 5 février, au Safari Club International de Las Vegas, connu pour être le repaire mondial des chasseurs.

Crédits photos : shutterstock.com

Partager cet article