Zika : premier cas lié de microcéphalie détecté en Espagne

Par , publié le | modifié le
Santé Virus Zika
Virus Zika

L'Europe vient officiellement de connaître son deuxième cas de microcéphalie lié au virus Zika, une nouvelle situation rencontrée en Espagne chez une femme enceinte.

Zika continue de sévir et d'inquiéter. En mars dernier, des chercheurs établissaient un lien scientifique entre le virus et la microcéphalie du nourrisson. Plusieurs semaines plus tard, un bébé atteint de microcéphalie et dont la mère avait contracté Zika aura perdu la vie au Panama. Il s'agissait là du premier décès de ce type en Amérique centrale.

Fin avril, un semblable drame aura été observé aux États-Unis, et plus particulièrement sur l'île de Porto Rico. Là aussi, ce type de mort n'était jamais intervenu sur le territoire américain. Quant à l'Europe, elles commence à son tour à être frappée par Zika.

Espagne : second cas européen de microcéphalie liée à Zika

Le premier cas européen avait été repéré en Slovénie. Et nos confrères d'Actu Santé .net de rapporter en ce jour que les autorités sanitaires de la région espagnole de Catalogne ont diagnostiqué une microcéphalie chez le fœtus d'une femme enceinte. Laquelle avait contracté le virus Zika en Amérique du Sud.

On estime qu'une centaine de femmes en Espagne ont été touchées par Zika, avec 13 d'entre elles en état de grossesse. On nous informe de même que tous les cas diagnostiqués en terre ibérique concernent des maladies importées.

Un test de dépistage pour ralentir l'épidémie ?

Des experts sanitaires avancent que l'absence de test empêche une meilleure compréhension de l'épidémie faisant actuellement rage en Amérique du Sud. Une situation toutefois appelée à évoluer dans un avenir plus ou moins proche, avec ainsi la mise au point récemment dévoilée d'un test de dépistage par des scientifiques de l’Université de Harvard.

Les résultats délivrés par ce test, nous dit-on, se font "par un simple changement de couleur, si bien que même un œil peu entraîné peut facilement savoir si le virus Zika est présent ou non dans l’échantillon" de sang, d'urine ou de salive prélevé.

Crédits photos : shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus