Zika : l'épidémie a pris fin en Guadeloupe

Par , publié le
Santé
Virus Zika

Moins d'un mois après une semblable annonce faite pour la Martinique, on apprend que l'épidémie de Zika sévissant en Guadeloupe a elle aussi pris fin.

Cette nouvelle ne signifie pas que le virus a totalement disparu de la région, mais qu'avec moins de 100 cas déclarés par semaine, il n'y a désormais plus lieu de parler d'épidémie de Zika en Guadeloupe. Le jeudi 10 novembre, un comité de gestion dédié s'est réuni sur la question, et à son terme, la préfecture du département d’outre-mer d'avoir finalement confirmé le passage en phase "Fin d’épidémie avec poursuite de la circulation virale".

Un intitulé qui demande notamment à la population de maintenir sa vigilance et ses efforts de prévention. Pourquoi Docteur ? rapporte que pour réduire le nombre de moustiques porteurs du virus, il s'agirait entre autres d'éradiquer de manière systématique les eaux stagnantes, possibles lieux de pondaison pour les insectes.

Guadeloupe : fin de l'épidémie de Zika mais vigilance maintenue

La frange de la population nourrissant le plus d'inquiétudes demeure celle des femmes enceintes, leur fœtus pouvant ainsi contracter une microcéphalie avec des risques de malformation. Même si, dans le cas de la Guadeloupe, seul un cas de microcéphalie a été enregistré sur les 600 femmes enceintes contaminées par Zika durant l'épidémie. Il n'en demeure pas moins que les bébés exposés au virus dans l'utérus de leur mère vont faire l'objet d'un suivi deux ans durant.

La Martinique le mois dernier

À la mi-octobre avait été annoncée la fin de l'épidémie de Zika en Martinique, avec ainsi "seuls" 90 cas recensés la semaine précédente contre 1.140 au cœur de l'épidémie. Pour la Direction générale de la Santé (DGS) qui s'était alors exprimée, "ces chiffres encourageants représentent une étape importante dans l’effort des autorités sanitaires locales pour gagner la bataille contre le Zika".

Et d'avoir ajouté que "la mobilisation des professionnels de santé et de la population locale, la surveillance, les moyens de diagnostic en laboratoire, la communication à propos des risques, ainsi que les mesures de lutte contre l’infection ont permis d’endiguer progressivement l’épidémie."

Crédits photos : shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus