Yémen : des raids saoudiens font de nouveaux de nombreux morts

Par , publié le | modifié le
International
Un Yéménite devant un bâtiment endommagé par les combats entre forces loyalistes et rebelles à Taëz, troisième ville du pays, le 17 août 2015

La ville de Taëz au Yémen a été le théâtre de plusieurs raids meurtriers sous commandement saoudiens ce week-end. Des dizaines de morts sont à déplorer dont la plupart sont des civils.

Les forces armées saoudiennes, lourdement soutenues par des raids aériens, tentent de reprendre Taëz, au sud-ouest du Yémen, aux rebelles Houtis.

Des morts et de nombreux blessés parmi les civils

Selon le Comité International de la Croix-Rouge, les raids aériens et les combats qui ont démarré vendredi ont fait de nombreux morts et blessés. Selon le porte-parole de la Croix Rouge Internationale, le bilan était difficile à établir car un grand nombre de personnes sont "ensevelies mortes ou vivantes sous les décombres" avant d'ajouter "mon collègue (à Taëz) a reçu des informations selon lesquelles vendredi à midi, il y avait 50 morts et le soir, (ce bilan) est monté à 80".

Selon un communiqué de Médecins sans frontières, dès vendredi soir, il y avait, rien que pour le quartier de Salah, 65 civils tués par les raids aériens. Il s'agit des raids aériens les plus meurtriers depuis le début du conflit qui avait éclaté fin mars. Vendredi, les rebelles Houtis ont affirmé avoir abattu un hélicoptère saoudien de fabrication américaine et de type "apache", tuant aussi ses deux pilotes.

Des civils qui paient le prix fort

L'intensification des combats et notamment les raids aériens destructeurs sont responsables de l'augmentation du nombre de morts parmi les civils. Les attaques particulièrement violentes ont ainsi permis à la coalition menée par l'Arabie Saoudite de reprendre différents secteurs de Taëz.

La ville est particulièrement stratégique car il s'agit d'une des principales portes d'entrée vers la capitale Sanaa. Les rebelles chiites Houtis, soutenus par l'Iran, avaient conquis de grandes régions du pays en 2014. La coalition menée par l'Arabie Saoudite tente de reprendre ces territoires depuis fin mars, date de début du conflit.

Crédits photos : © AFP/Archives AHMAD AL-BASHA

Partager cet article

Pour en savoir plus