Yann Barthès revient sur les raisons de son départ de Canal+

Par , publié le
Télévision Clip de présentation de la nouvelle émission de Yann Barthès sur TMC.
Clip de présentation de la nouvelle émission de Yann Barthès sur TMC.

Entre son départ de Canal+ et son arrivée dans le groupe TF1, pour lequel il animera une émission quotidienne sur TMC, Yann Barthès s'est confié à nos confrères de Télé 2 Semaines.

A partir du 12 septembre prochain, l'ancien animateur du Petit Journal prendra les commandes de sa nouvelle émission, appelée Quotidien. L'affaire ayant fait grand bruit, il semble inutile de rappeler dans ces lignes que Yann Barthès a quitté avec fracas le groupe Canal+ pour rejoindre celui de TF1.

Mais dans une interview accordée au magazine Télé 2 Semaines, il est revenu sur les raisons de son départ et sur cette nouvelle émission qui sera diffusée sur la TNT, à l'antenne de TMC.

Yann Barthès, en désaccord avec le cryptage partiel du Petit Journal

"Lorsqu'on m'a exposé la stratégie de Vincent Bolloré, à savoir crypter une partie du Petit Journal, je me suis dit que ce n'était pas possible. J'ai préféré partir", confie l'animateur. En revanche, il balaie du revers de la main une potentielle intervention du puissant patron de Vivendi dans ce qui était l'ADN de son ancienne émission : "Il n'y en a pas eu. Vraiment".

Interrogé sur son successeur à Canal+, Cyrille Eldin, Yann Barthès indique sobrement ne pas avoir de nouvelles. Enfin, quant à savoir ce qu'il pense de ce passage de témoin, il affirme laconiquement : "Je n’en pense rien, puisque je n’ai encore rien vu".

"Quotidien" : le "même ton" que le Petit Journal

Quant à son arrivée dans le giron de TF1, il s'amuse : "Si on m’avait fait venir pour tourner une roue ou faire gagner des voitures, je n’aurais pas su le faire. Ce sera donc une nouvelle émission, mais on y retrouvera le même ton que celui du Petit Journal".

Son indépendance au sein du groupe qu'il n'a pas manqué d'égratigner ? Yann Barthès l'affirme, il jouit d'"une indépendance totale". Il revient aussi sur sa décision d'accepter l'offre qui lui a été faite à l'époque : "Lorsque Gilles Pélisson (PDG de TF1, ndlr) et Ara Aprikian (directeur général adjoint des contenus de TF1, ndlr) nous ont proposé de rejoindre TF1, je n’ai pas hésité une seconde. J’ai bossé pendant 10 ans avec Ara, il connaît le meilleur et le pire de l’équipe, il sait donc qui il fait venir sur la Une". 

Crédits photos : Capture d'écran TMC

Partager cet article

Pour en savoir plus