Xavier Bertrand s'augmente de 4.000 euros, "5% en dessous du maximum"

Par , publié le
Politique Xavier Bertrand
Xavier Bertrand

Afin de remédier à la perte de revenus consécutive à l'abandon de plusieurs de ses mandats, le président de la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie Xavier Bertrand s'est augmenté de 4.000 euros.

En accédant au siège de président de la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie, Xavier Bertrand a choisi de mettre un terme à ses mandats de député de l'Aisne et de maire de Saint-Quentin. Il n'ignorait alors sans doute pas que cette décision allait lui faire percevoir moins de revenus.

Et nos confrères du Parisien de rapporter que fin janvier, M. Bertrand a trouvé la parade en faisant voter une augmentation de 4.000 euros pour le président de l'agglomération de Saint-Quentin. Un poste occupé par Xavier Bertrand mais qui n'était jusqu'alors pas rémunéré. Il convient d'ajouter qu'avant le vote, ces 4.000 euros étaient répartis entre les vice-présidents de la communauté d'agglomération, lesquels ont d'ailleurs voté pour l'augmentation de l'ex-ministre du Travail.

Augmentation de salaire de Bertrand mais situation moins "confortable"

Cette augmentation n'aurait pu s'opérer si Xavier Bertrand avait maintenu ses mandats. Lesquels lui permettaient de toucher 8.300 euros bruts mensuels plus l'IRFM (indemnité représentative des frais de mandat) des députés de 5.770 euros bruts. Le poste seul de président de la région le faisait redescendre à 5.239 euros bruts.

Xavier Bertrand évoque donc une rémunération moindre qu'auparavant : "Si j’étais resté député, ma situation aurait été plus confortable car je percevrais les mêmes indemnités, mais l’IRFM en plus. Et je précise que je suis 5 % en dessous du maximum".

La polémique serait née du Front national

Sur RTL, l'élu Les Républicains (LR) a tenu à se défendre de son choix, notamment devant les réactions d'internautes outrés par cette augmentation : "Faire de la politique autrement c’est peut être aussi refuser de servir de punchingball. Avant, j’avais comme indemnité 7.238 euros après 6.725 euros et en plus auparavant parce que, tout le monde le sait, en tant que parlementaire j’avais un revenu total de près de 12.000 euros avec la fameuse IRFM. Aujourd’hui j’ai 6.700 euros , elle est où l’entourloupe ?"

Et d'ajouter que "certains sont indignés sur les réseaux sociaux, j’ai aussi le droit d’être indigné. cette polémique est venue depuis quelques jours depuis le Front national, tout le monde a mordu à l’hameçon du Front national". Xavier Bertrand déclare enfin ne rien regretter  : "J’ai démissionné aussitôt comme je m'y étais engagé, je n'ai pas cherché à gagner du temps, la seule chose que je demande c’est qu’on ne mette pas en cause ma sincérité."

Crédits photos : © Lionel Guericolas (Visual Press Agency) pour Public Sénat/phototélé

Partager cet article

Pour en savoir plus