Windows 10 : tromper pour mieux régner ?

Par , publié le
Tech Mise à jour vers Windows 10
Mise à jour vers Windows 10

Plusieurs internautes se sont récemment plaints d'une installation de Windows 10 qu'ils venaient pourtant juste de refuser. Des utilisateurs qui s'estiment ainsi "trompés" par Microsoft.

D'ici quelques semaines, il sera nécessaire de débourser une certaine somme pour les utilisateurs de Windows 7/8/8.1 souhaitant passer à Windows 10. En attendant, pour celles et ceux utilisant les récents systèmes d'exploitation de Microsoft pré-2015, des fenêtres s'ouvrent de temps à autre sur leur bureau pour les inviter à mettre immédiatement leur machine à jour.

Jusqu'à il y a peu, un simple clic permettait à ces messages de disparaître aussi vite qu'ils étaient venus. Mais récemment, des utilisateurs ont fait entendre leur mécontentement suite à des installations de Windows 10 s'étant opérées en dépit d'un refus préalable.

Mise à jour de Windows 10 : des croix inefficaces ?

Nos confrères du Monde rapportent des commentaires allant ainsi dans ce sens, à la teneur semblable à celle de ce message : "Mon ordinateur m’a demandé si je voulais passer à Windows 10. J’ai cliqué sur le bouton X pour fermer la fenêtre car je ne voulais pas, et une heure après, Windows 10 est en train de s’installer."

Un clic sur cette croix figurant généralement en haut à droite des fenêtres se traduit en temps normal par la fermeture de ces dernières. Mais pour cette fenêtre en particulier, le clic sur ce bouton valide la mise à jour, dont la date d'installation est d'ailleurs affichée même s'il est possible de la modifier.

Microsoft : un milliard de machines équipées en 3 ans

Ces mises à niveau indésirables se sont notamment révélées problématiques pour les utilisateurs travaillant sur leur ordinateur ("Windows 10 a ruiné une heure de travail sur les ordinateurs en s’installant automatiquement et en rendant les programmes déjà installés inutilisables. Super !") ou encore ceux dont la machine se trouve être trop peu puissante pour supporter le poids de Windows 10 ("Microsoft ! JE NE VEUX PAS de Windows 10 sur un vieux PC qui rame déjà. J’ai fermé et annulé la mise à jour des dizaines de fois ! Mais pas moyen de décliner la dernière fois").

Ces internautes s'estiment ainsi trompés par Microsoft dont l'intention est d'équiper un milliard de machines en trois ans. Et lorsque la mise à niveau deviendra obligatoirement payante (soit dès le 30 juillet prochain), il apparaît à peu près certain que les chiffres d'adoption de Windows 10 se mettront à ralentir plus ou moins fortement, pour un objectif possiblement plus compliqué à atteindre.

Crédits photos : T.Dallas / Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus