WhatsApp arrive sur PC et Mac

Par , publié le
Tech WhatsApp
WhatsApp

L'application WhatsApp est désormais disponible sur PC et Mac, même si dans le premier cas, sont exclus les utilisateurs de Windows 7 ou XP.

À l'origine, WhatsApp était uniquement disponible sur périphériques mobiles (téléphones portables et tablettes), et ce service de messagerie instantanée était ainsi, en premier lieu, uniquement destiné aux plates-formes Android, iOS, BlackBerry, Windows Phone et Symbian.

En début d'année dernière, son rayon d'action s'étendait avec l'apparition de WhatsApp sur la toile. Pour s'en servir, il convenait de se rendre sur web.whatsapp.com et, à l'aide de l'application WhatsApp installée sur son appareil mobile, de scanner le QR Code s'affichant à cette adresse. Deux ombres au tableau s'observaient toutefois alors : WhatsApp sur le net ne fonctionnait qu'avec Google Chrome et excluait les iPhone. Des soucis depuis réglés.

Windows 7 et XP : des OS ignorés par l'application WhatsApp

Et mercredi, l'équipe de WhatsApp a annoncé sur son blog la disponibilité de son application pour le bureau. Et de préciser que cette dernière "est disponible pour Windows 8+ et Mac OS 10.9+ et se synchronise avec votre compte WhatsApp de votre appareil mobile."

En d'autres termes et à moins d'un oubli des auteurs du billet, WhatsApp pour le bureau ne concerne donc pas les utilisateurs de Windows 7 ou encore XP, de même que celles et ceux évoluant avec des versions de Mac OS X inférieures à 10.9. Des émulateurs existent néanmoins pour ces internautes malchanceux afin de pouvoir tout de même profiter de WhatsApp, et ce pour de corrects résultats.

Un milliard d'utilisateurs revendiqués

Pour les autres, le fonctionnement de cette application apparaît semblable aux versions mobiles. À savoir qu'après son téléchargement (les deux versions sont accessibles ici), il conviendra de l'ouvrir et de scanner le QR Code qui s'affichera alors via l'application présente sur son smartphone.

Rappelons que WhatsApp revendique désormais un milliard d'utilisateurs contre plus de 900 millions pour Messenger, le service de Facebook. Celui-ci est d'ailleurs, depuis juillet dernier, accessible aux non-inscrits de la plate-forme, à condition toutefois de pouvoir enregistrer un numéro de téléphone.

Crédits photos : dennizn / Shutterstock.com

Partager cet article