Voiture de police incendiée : Un sixième suspect interpellé

Par , publié le
France Une voiture de police incendiée lors d'une contre-manifestation le 18 mai 2016 à Paris
Une voiture de police incendiée lors d'une contre-manifestation le 18 mai 2016 à Paris

Une sixième personne a été interpellée dans le cadre de l’enquête sur la voiture de police incendiée lors des manifestations du 18 mai dernier.

Les images avaient provoqué une vague d’émotion et d’indignation le mois dernier. En marge des manifestations des forces de l’ordre contre la « haine anti-flics » organisées par le syndicat Alliance, une voiture de police était incendiée par des contre-manifestants avec des policiers à l’intérieur.

Après une première vague d’interpellation, un sixième suspect a été arrêté hier à Paris selon des informations de l’AFP relayées par Le Figaro.

Un sixième suspect arrêté dans l’affaire de la voiture de police incendiée

Le sixième individu interpellé est âgé d’une quarantaine d’années. Ce dernier a été cueilli par les enquêteurs mercredi soir vers 21 heures et a été immédiatement placé en vue dans le cadre de l’enquête ouverte par le parquet de Paris.

L’homme a été arrêté à la suite du recueil de nombreux témoignages de personnes présentes sur place au moment de l’agression et à l’analyse des vidéos tournées sur les lieux, notamment celle de l’agression du gardien de la paix Kevin Philippy. Dans le cadre de cette affaire de la voiture incendiée, trois personnes sont déjà en détention préventive et deux ont été placés sous contrôle judiciaire. Les faits reprochés vont de destruction et violences en bande organisée à tentative de meurtre sur policiers.

Décoré de la médaille d’or de la sécurité intérieure

Après s’être dressé contre les manifestants dans des images qui deviendront l’un des symboles de la haine anti-flics dénoncée par les forces de l’ordre, Kevin Philippy, le policier martiniquais blessé dans la voiture incendiée, a été décoré de la médaille d’or de la sécurité intérieure par Bernard Cazeneuve le 21 mai dernier.

L’enquête est toujours en cours pour retrouver toutes les personnes qui auraient participé à cette agression qui, fort heureusement, n’a pas fait de blessé grave.

Crédits photos : © AFP/Archives CYRIELLE SICARD

Partager cet article

Pour en savoir plus