Voiture de police incendiée : un cinquième suspect mis en examen

Par , publié le
France Une voiture de police incendiée lors d'une contre-manifestation le 18 mai 2016 à Paris
Une voiture de police incendiée lors d'une contre-manifestation le 18 mai 2016 à Paris

Un cinquième suspect, un américain âgé de 27 ans, a été mis en examen et écroué, dimanche, dans le cadre de l'enquête sur la voiture de police incendiée à Paris le 18 mai.

Le parquet de Paris a annoncé hier qu'un cinquième suspect, un américain de 27 ans, a été mis en examen et écroué suite à l'enquête de la voiture de police incendiée alors que deux fonctionnaires se trouvaient à l'intérieur, le mercredi 18 mai. Il avait été arrêté jeudi alors qu'il participait à une manifestation contre la loi Travail.

Voiture de police incendiée : un américain mis en examen

Arrêté jeudi lors d'une nouvelle manifestation contre la loi Travail, cet américain de 27 ans a été mis en examen pour "tentative d’homicide volontaire sur personne dépositaire de l’autorité publique, destruction de bien en bande organisée, violences en bande organisée et participation à un attroupement armé et le visage dissimulé" indiquait le parquet, et écroué.

Si l'homme a bien reconnu qu'il était présent à la manifestation du 18 mai devant le juge, en revanche il nie être impliqué dans les violences. Les enquêteurs reprochent à cet homme d'avoir jeté un poteau sur le parebrise de la voiture de police qui a été incendiée. L'homme est resté flou sur les raisons de sa présence en France. Il serait arrivé sur le territoire récemment. Sans emploi, il serait hébergé chez des amis selon ses dires.

Quatre hommes déjà mis en examen

Avant cet américain, 4 autres hommes avaient déjà été mis en examen, dans le cadre de cette enquête, pour tentative d'homicide volontaire sur personne dépositaire de l'autorité publique. Trois d'entre eux ont été relâchés et placés sous contrôle judiciaire tandis que le plus jeune, âgé de 18 ans a, lui, été placé en détention.

Cette agression contre des représentants des forces de l'ordre avait eu lieu en marge d'une manifestation contre la "haine anti-flics" organisée justement par des policiers le 18 mai dernier.

Crédits photos : © AFP/Archives CYRIELLE SICARD

Partager cet article

Pour en savoir plus