Voici pourquoi le pôle Nord de Saturne a viré du bleu au jaune

Par , publié le
Sciences Le pôle Nord de Saturne en septembre 2016
Le pôle Nord de Saturne en septembre 2016

Entre 2012 et 2016, la couleur du pôle Nord de la planète est passée du bleu au jaune. Un phénomène finalement pas si étrange car sans doute dû aux saisons.

A la fin de la semaine dernière, l'Agence spatiale américaine a publié deux photos captées par la sonde Cassini et espacées de 4 ans, du pôle Nord de Saturne. Elles montrent comment entre 2012 et 2016, sa couleur a viré du bleu au jaune pâle. L'explication de ce phénomène semble avoir été découverte.

C'est bientôt l'été sur Saturne

Pour la Nasa, "Le changement pourrait être une conséquence des saisons de Saturne. Le passage du bleu à une nuance dorée peut être dû à la hausse de la production de brumes photochimiques dans l'atmosphère, alors que le Nord de Saturne approche du solstice d'été, prévu en mai 2017".

Le changement de couleur du pôle Nord de Saturne entre 2012 et 2016

Le changement de couleur du pôle Nord de Saturne entre 2012 et 2016

Bien sûr, la durée d'une saison sur Saturne n'est pas la même que sur Terre, elle a lieu sur l'équivalent de 7 de nos années.

La lumière solaire à l'origine du changement de couleur

Ainsi, c'est tout simplement le soleil, et donc l'exposition du pôle Nord à sa lumière selon les saisons, qui serait à l'origine de ce glissement chromatique.

Vous noterez également sur ces photos la délimitation tout à fait particulière du pôle, apparaissant sous forme d'hexagone. Il s'agit d'une formation nuageuse large de 32.000 km et haute de 100 km. Il y a peu, les chercheurs scientifiques jugeaient que ses six pointes "tournaient autour du centre du nuage à une vitesse avoisinant celle de Saturne autour de son axe", nous apprend SciencePost. D'après eux, des "perturbations dans les courants d’airs au-dessus et en-dessous du niveau du nuage pourraient expliquer la forme hexagonale, maintenue par des vents plus puissants situés en-dessus de l’hexagone".

Crédits photos : NASA/JPL-Caltech/Space Science Institute/Hampton University

Partager cet article

Pour en savoir plus