Villeurbanne : un possible informateur de Michel Neyret abattu en pleine rue

Par , publié le | modifié le
Faits Divers Photo d'illustration. Police nationale
Photo d'illustration. Police nationale

Vendredi soir, un homme de 38 ans a été abattu à Villeurbanne. Les enquêteurs privilégient aujourd'hui l'hypothèse du règlement de comptes, et la victime d'avoir été présentée telle un informateur dans le dossier Neyret.

Une source policière a communiqué samedi sur la mort d'un homme de 38 ans abattu la veille en pleine rue à Villeurbanne (métropole de Lyon). La piste du règlement de comptes semble apparaître pour l'heure comme la plus plausible de toutes aux yeux des enquêteurs.

La victime, surnommée "Lali", aurait été citée dans le dossier Neyret en tant qu'informateur de l’ex-N2 de la PJ lyonnaise, un rôle supposément confirmé par "des rumeurs, des écoutes téléphoniques, ainsi qu’une lettre anonyme" selon Le Progrès. Interrogé par les juges d’instruction parisiens sur le sujet, Michel Neyret aura cependant démenti ces éléments de manière catégorique.

Homme abattu à Villeurbanne : un "lourd passé judiciaire"

Libération rapporte d'ailleurs que la victime n'était pas directement concernée par une quelconque action de la police parisienne, en plus de n'avoir pas été mentionnée dans l'affaire évoquée plus haut. Il s'avère au passage que "Lali" avait un "lourd passé judiciaire", ainsi connu des services de police pour vols et trafic de stupéfiants.

Originaire de la commune lyonnaise de Vaulx-en-Velin, le trentenaire avait été impliqué, il y a de cela plusieurs années, dans une affaire de braquage. Cette dernière se sera finalement conclue devant les assises du Rhône et une condamnation prononcée à l'encontre de "Lali".

La victime aurait été prise à partie par des piétons

Sa mort est donc survenue vendredi, aux alentours de 21h30. La police judiciaire, à qui a été confiée l'enquête, a indiqué que les tirs reçus par la victime ont été émis par deux hommes à moto, lesquels ont pris la fuite dans la foulée.

Des témoins de la scène ont affirmé que la victime était "a priori seule" et qu'avant d'être abattue par deux individus à moto, avait été prise à partie par des personnes à pied. Les meurtriers présumés de "Lali" font désormais l'objet d'actives recherches.

Crédits photos : GERARD BOTTINO / Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus