Villes les moins accueillantes au monde : Marseille bien placée

Par , publié le | modifié le
Culture Une vue de Lyon
Une vue de Lyon

Un classement touristique réunissant les 30 villes les moins accueillantes au monde intègre quatre villes françaises dont Marseille et Lyon.

Fin août et après avoir sollicité ses lecteurs sur la question, le magazine Travel + Leisure (T + L) avait dressé un classement des 30 villes les plus accueillantes au monde. Ce qui lui avait notamment permis de présenter Galway, en Irlande, comme la bourgade où l'on était le mieux reçu selon son lectorat. Il convient de préciser que la France n'y était aucunement représentée.

La revue vient d'adopter l'angle inverse, en publiant ainsi le top 30 des villes les moins accueillantes au monde. En première place et avec un score de 60.250, figure la ville de Moscou (Russie). D'après les lecteurs de T + L, les Moscovites n'apparaîtraient pas spécialement serviables, et la revue de supposer que ce rang est également dû à "la mauvaise circulation notoire de la ville et à la 'froideur' générale des gens".

Marseille, première ville française la moins accueillante au monde

Contrairement au classement précédent, celui-ci fait la part belle à la France, en y incluant ainsi pas moins de quatre représentantes. La plus haut placée se trouve être Marseille (66.316), une ville "que l'on aime ou que l'on déteste" selon le directeur d'une entreprise locale. Des touristes vont jusqu'à considérer la cité phocéenne de "relativement sale et graveleuse", même si malgré tout, beaucoup l'estiment plus accueillante que Paris.

Cannes, Nice et Lyon, d'autres mal-aimées

Il convient de se rendre à la dixième place pour y trouver la seconde ville française du classement, Cannes (69.910). Laquelle, dont la beauté apparaîtrait vieillissante, verrait son charme s'évaporer selon quelques témoignages. Troisième figure de l'Hexagone à être citée dans le top, Nice (74.407). Un voyageur a déclaré à son sujet que "les habitants n'ont pas été amicaux du tout" durant son séjour et qu'il "ne [paierait] pas pour y retourner". Enfin, Lyon vient se positionner au vingt-sixième rang (75.577), en affichant pour sa part un descriptif assez peu désobligeant et mettant en avant la qualité de sa scène culinaire.

Crédits photos : Sergey Kelin/shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus