VIH : Plus de 100 000 autotests de dépistage vendus en un an

Par , publié le
Santé
L'autotest commercialisé par la société AAZ.

Un an après son lancement, plus de 100 000 autotests de dépistage du VIH ont été vendus dans les pharmacies. Certains utilisateurs ont indiqué que cette mise en vente libre les avait incités à se faire dépister.

Depuis le 15 septembre 2015, il est possible de se procurer en pharmacie un autotest de dépistage du virus du Sida. Selon les chiffres donnés aujourd’hui et relayés notamment par Le Point par l’entreprise AAZ, qui fabrique le seul autotest commercialisé en France, le dispositif rencontre un franc succès puisque pendant la première année d’exploitation, il s’est vendu plus de 100 000 autotests de dépistage.

2000 tests vendus par semaine

Très précisément, il s’est écoulé 107 350 exemplaires dans les 12 mois qui ont suivi le début de la commercialisation des autotests. Cela représente 2 000 exemplaires vendus par semaine en moyenne. Des pics à 4 000 exemplaires par semaines ont été observés lorsque des campagnes de communication étaient lancées par les autorités sanitaires.

Plus de la moitié des pharmacies françaises proposent des autotests du VIH à la vente. Il faut compter entre 20 et 28 euros pour un test selon qu’on l’achète en officine ou par internet.

Plus de ventes en officines

Selon AAZ, les ventes par internet représentent 5 à 10% du volume total de ce marché. Selon une enquête réalisée auprès de 1.584 personnes ayant acheté leur test sur une pharmacie en ligne, 40% ont indiqué qu’il s’agissait d’un premier dépistage du VIH. 55% ont affirmé qu’ils n’auraient pas effectué ce dépistage si l’autotest n’avait pas été vendu en pharmacie, preuve que ce dispositif était nécessaire. 25% des utilisateurs ont acheté plus d’un test, destiné soit à se retester plus tard.

Plusieurs facteurs peuvent expliquer le succès des autotests. Le fait qu’ils soient vendus sans ordonnance est moins contraignant pour les usagers. De plus, le dispositif ne nécessite qu’une goutte de sang et donne son verdict en 15 minutes seulement. L’autotest est considéré comme pleinement fiable si la contamination date de plus de trois mois.

En cas de doute, il est fortement recommandé de confirmer le résultat de l’autotest par une prise de sang.

Crédits photos : Société AAZ

Partager cet article

Pour en savoir plus