VIH : la carte de France des contaminations

Par , publié le
Santé Le ruban rouge de mobilisation contre le SIDA.
Le ruban rouge de mobilisation contre le SIDA.

L'Agence nationale de recherche sur le Sida et les hépatites virales a établi, et c'est inédit, une carte des contaminations au VIH.

Avant la clôture de la 21e conférence internationale sur le sida, qui se tenait jusqu'à aujourd'hui en Afrique du Sud, l'Agence nationale de recherche sur le Sida (Anrs) a pour la première fois établi une carte de France des infections au VIH.

Ces sont les données disponibles en 2013 qui ont servi de base à cette carte présentant les régions les plus touchées.

VIH : une première cartographie régionale

"Orienter les actions de prévention et de dépistage" grâce à "une connaissance hautement précise et localisée de l'épidémie", tel est l'objectif de l'établissement de cette carte. Sur son site, l'ANRS précise : "Les estimations produites dans cette étude montrent que le nombre de nouvelles infections ne diminue pas en France et atteint 7.100 nouvelles contaminations en 2013".
Sur ce total, plus d'1 porteur du VIH vivait sur 3 régions : Île-de-France (3.000 personnes), Rhône-Alpes et Paca (de 300 à 500 personnes).

En ce qui concerne les nouvelles infections diagnostiquées en 2013, rapportées au nombre d'habitants, les régions les plus touchées sont la Guyane (18 pour 10.000 habitants), suivie par la Guadeloupe (7), l'Île-de-France (4) et Martinique (3).

cartopgraphie vih 2013

Un nombre toujours important de porteurs du VIH qui s'ignorent

Assez logiquement, on retrouve le plus grand nombre de personnes ne se sachant pas porteuses du virus dans les régions les plus impactées par la maladie. Parmi les 24.800 diagnostiquées après 2013, 42% habitaient en Île-de-France, 6% en PACA et 6% également en Rhône-Alpes.

Ici aussi, les chiffres ont été rapportés au nombre d'habitants de chaque région. Et la encore, la Guyane est première (66 cas pour 10.000 habitants), suivie de l'Île-de-France et la Guadeloupe (27), et la Martinique (13).

 

epidemie cachee vih 2013

La totalité de l'étude est disponible sur le site web de l'ANRS. Les délais entre infection et diagnostic y sont aussi présents, ainsi que les types de populations majoritairement touchées.

Crédits photos : Africa Studio/Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus