Vieillesse : plus de 50% des seniors craignent une perte de leur autonomie

Par , publié le
Société Maison de retraite
Maison de retraite

Une étude parue en ce vendredi révèle que plus de 50% des personnes âgées redoutent une perte de leur autonomie, quand moins d'un tiers craint de devenir une charge pour leurs proches.

En ce vendredi 11 septembre paraît un sondage réalisé par OpinionWay pour le compte de la Croix-Rouge française, où l'on apprend notamment que plus d'une personnage âgée sur deux (56%) craint de perdre son autonomie. Ils sont un peu moins nombreux (48%) à redouter une diminution de leurs facultés intellectuelles.

Dans des résultats rapportés par MYTF1News, il est également révélé la peur de 39% des seniors interrogés d'être moins performants physiquement parlant. Enfin, 31% des sondés ont émis la crainte de devenir une charge pour leurs proches.

Autonomie : 56% des seniors craignent une perte d'autonomie, 31% de devenir une charge

Chaque année en France, 20.000 personnes décèdent des suites d'accidents du quotidien, et l'on nous précise que près de la moitié de ces victimes appartiennent à la classe des sexagénaires. Et alors que ces accidents sont l'une des causes d'une perte d'autonomie, la tranche d'âge des seniors se trouve pourtant être la moins formée aux gestes qui sauvent.

Une formation "Bien-être et Autonomie" présentée par la Croix-Rouge française

Pour remédier à ce qu apparaît telle une incohérence, la Croix-Rouge française a mis en place une formation "Bien-être et Autonomie" censée être présentée aujourd'hui. Ses buts, transmettre aux personnes âgées les gestes susceptibles de les sauver, et également de leur permettre de prévenir d'éventuels accidents du quotidien (chutes incluses). En sachant que sur les seniors ayant manifesté un intérêt pour cette formation, 77% ont déjà été confrontés à des accidents domestiques sans toutefois en avoir été les victimes directes, et 67% d'avoir été personnellement concernés par ces incidents. 59% d'entre eux ont même indiqué qu'ils suivraient cette formation afin de pouvoir porter secours à leurs proches. Notons enfin qu'une très grande majorité des sondés (91% effectuant une activité physique et 94% se livrant à une activité intellectuelle) lient un maintien de l'autonomie à la pratique d'activités physiques et mentales ainsi qu'à une bonne santé.

Crédits photos : Barabasa/Shutterstock.com

Partager cet article