Vie sur Terre : le rôle des comètes recréé en laboratoire

Par , publié le | modifié le
Sciences
Illustration. Des comètes pénétrant l'atmosphère terrestre. Vue d'artiste.

Au Japon, des chercheurs ont recréé en laboratoire les impacts de comètes sur la Terre il y a 4 milliards d'années. Celles-ci pourraient bien avoir joué un rôle considérable dans l'apparitoin de la vie.

C'est dans le cadre de la conférence de géochimie Goldschmidt 2015 à Prague que les chercheurs japonais en question ont présenté les résultats de leurs travaux. En laboratoire, ils ont reproduit l'impact des comètes sur notre Terre il y a de cela 4 milliards d'années.

Si la théorise selon laquelle ces objets célestes auraient contribué à l'émergence de la vie est connue depuis longtemps, cette mise en pratique tend à la confirmer.

Les comètes ont-elles apporté les briques élémentaires de la vie ?

Pour mener à bien leur expérience, les chercheurs sont partis d'une recette, un peu à la manière de cuisiniers du cosmos. Parmi les ingrédients, des acides aminés, un silicate et de la glace d'eau. Le tout tenu à une température de -196 degrés Celsius. Ces éléments n'ont pas été choisis au hasard, ils sont bien présents sur les comètes. Enfin, c'est un gaz qui a propulsé l'ensemble, dans le but de reproduire une collision terrestre.

A l'issue de cette "collision", les scientifiques se sont aperçus que certains des acides aminés s'étaient mués en peptides courts. Cela ne vous dit rien ? Pour faire simple, ces polymères d'acides sont considérés comme les briques élémentaires de la vie.

Le "coup de pouce" au processus de la vie

Haruna Sugahara, de l'Agence japonaise pour la science et la technologie marine et terrestre (JAMSTEC) précise via un communiqué : "Nos expériences montrent que le froid des comètes au moment des impacts a joué un rôle-clef dans cette synthèse (...) La production de peptides courts est une étape clef dans l'évolution chimique des molécules. Une fois le processus enclenché, cela demande beaucoup moins d'énergie pour former des chaînes de peptides plus longues dans un environnement terrestre et aquatique".

Non sans malice, le scientifique rappelle que si les comètes sont perçues dans l'imaginaire collectif comme vectrices de catastrophes (l'extinction des dinosaures, par exemple), elles ont également "donné un coup de pouce" au développement de la vie.

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus