Viande de singe, olives repeintes : Interpol saisit plus de 10.000 tonnes d’aliments frelatés

Par , publié le
France Des olives recouvertes de sulfate de cuivre.
Des olives recouvertes de sulfate de cuivre.

Interpol a procédé à la saisie de plus de 10.000 tonnes d'aliments frelatés, dans plusieurs pays, dont la France.

Au menu, du poulet au formol sur un lit d’olives badigeonnées de sulfate de cuivre, le tout accompagné de criquets et de chenilles. Non, nous ne sommes pas dans une parodie de Top chef, mais bien dans un aperçu des saisies réalisées conjointement par Interpol et Europol.

Dans une opération baptisée « Opson  V », plusieurs services de police du monde entier ont saisi plus de 10.000 tonnes de nourritures frelatées ou contrefaites. Une opération qui suit les traces de « Opson IV » qui avait permis de saisir 2500 tonnes d’aliments contrefaits l’année dernière.

Plusieurs tonnes d'aliments frelatés saisis dans le monde

Sans en préciser le nombre exact, Interpol a effectué plusieurs arrestations à travers le monde, alors que des enquêtes se poursuivent. L’opération Opson V a vraisemblablement été très fructueuse. Au Soudan, près de neuf tonnes de sucre contaminé par des engrais ont été saisis. En Italie, 85 tonnes d’olives repeintes par du sulfate de cuivre. En Thaïlande, la police a pu arrêter en flagrant délit une personne qui transportait quatre tonnes de viandes importées illégalement d’Inde. Les enquêteurs ont par la suite détruit plus de 30 tonnes de viandes de bœuf impropre à la consommation, qui devaient être vendues dans des supermarchés.

Plusieurs kilos de criquets et de chenilles en France

La France n’est pas épargnée par les enquêtes d’Interpol. Plusieurs kilos de criquets et de chenilles ont été saisis. A Bruxelles, c’est plusieurs kilos de viande de singe qui ont été saisis. Lancées pour la première fois en 2011, les opérations Opson impliquent à ce jour, une soixantaine de pays dans le monde. "La nourriture et les boissons frelatées et de mauvaise qualité sont une menace réelle pour la santé et la sécurité", a commenté Michael Ellis, chef de l'unité dédiée à la lutte contre le trafic de marchandises illicites au sein d'Interpol.

Crédits photos : europol

Partager cet article

Pour en savoir plus