Chine : Apple vend moins de smartphones que deux constructeurs locaux

Par , publié le
Économie Apple.
Apple.

En Chine, Apple est dépassé, en terme de ventes de smartphones et pour le deuxième trimestre 2015, par deux constructeurs locaux. Et ce, malgré les récentes mises sur le marché des iPhone6.

C'est fait. Apple n'est plus le maître de la vente de smartphones en Chine. Du moins, pour le deuxième trimestre de l'année en cours, selon un classement indépendant publié. Le constructeur américain a été détrôné par deux de ses concurrents locaux, Xiaomi et Huawei.

Apple, 3ème vendeur de téléphones mobiles en Chine

Dans le détail, le fabricant Xiaomi passe en pôle position pour cette période avec 15,9% des parts de marché, suivi de près par Huawei et 15,7%. Le cabinet Canalys, qui publie ces résultats, n'indique pas le taux occupé sur le marché par les suivants que sont respectivement Apple, Samsung et Vivo.

Selon Wang Jingwen, spécialiste au sein du cabinet, "La compétition entre les principales marques de smartphones n'a jamais été aussi intense. Xiaomi aura fort à faire pour se maintenir en tête sur les trimestres à venir".

Tim Cook optimiste concernant le marché chinois

Pourtant, tout ne va pas mal pour Apple dans l'Empire du milieu. Pour preuve, les ventes d'iPhones qui ont grimpé de 85%, toujours au deuxième trimestre, que ce soit à Taïwan, Hong Kong ou en Chine continentale. Et le tout-puissant patron du géant américain, Tim Cook, ne semble pas vouloir changer ses plans d'un iota, lui qui a déclaré : "Nous sommes extrêmement optimistes sur la Chine (...) Nous serions fous de changer nos plans". Selon lui, il existe "un niveau incroyable et inédit d'opportunités".

Si Xiaomi a pris la tête de ce gigantesque marché, c'est en partie grâce à ses prix, plus faibles que ceux proposés par Apple, et pour une qualité, tant en termes de construction et de fonctionnalités, qui ne sont pas à la traîne. Au point que ce fabricant, créé seulement il y a 5 ans, pointe désormais à la 3ème place, cette fois au niveau mondial, derrière Apple et le sud-coréen Samsung. Mais, pour prendre une nouvelle fois en compte l'analyse de Wang Jingwen, la lutte est âpre, et Apple ne va certainement pas vouloir rester 3ème en Chine.

Crédits photos : skyme / Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus