La vente de boissons énergisantes bientôt encadrée par l'UE

Par , publié le | modifié le
Santé Redbull
Redbull

Le parlement européen vient de rendre publique une résolution concernant les boissons énergisantes et visant à encadrer la commercialisation de ces produits qui utiliseraient des arguments de vente douteux.

Nous vous en parlions au début du mois dernier, les ventes de boissons énergisantes sont en forte hausse partout dans le monde. Red Bull, Monster, Powerade... Ces breuvages ne sont pas seulement consommés par des sportifs, mais également par les fêtards et même certains professionnels du transport comme les chauffeurs routiers.

Un phénomène qui inquiète les autorités européennes qui appellent à un meilleur encadrement de la commercialisation de ces produits.

Des arguments de vente à risque

Dans une résolution rendue publique la semaine dernière, le Parlement européen de l’argumentaire de vente utilisé par les industriels afin de rendre les boissons énergisantes attractives, notamment auprès des jeunes.

« Les boissons sucrées et les boissons énergétiques contenant de la caféine ne devraient pas pouvoir se prévaloir de favoriser la vigilance ou la concentration » s’inquiètent les députés. Les parlementaires s’élèvent contre des méthodes de vente qui « pourraient aboutir à une plus grande prise de sucre par les adolescents, qui sont déjà les principaux consommateurs de boissons énergétiques ». Les élus rappellent qu’une canette de 250 ml de boisson énergétique peut contenir jusqu’à 80 mg de caféine et 27 morceaux de sucre.

Un risque pour la santé

Différentes études scientifiques ont déjà mis en avant que les enfants et adolescents qui consomment régulièrement des boissons énergisantes peuvent souffrir de migraines, de troubles du sommeil, et même de troubles comportementaux dans les cas les plus extrêmes.

Les députés demandent donc aux États membres « d’envisager l’introduction de règles sur la commercialisation de boissons à teneur élevée en caféine ou de denrées alimentaires avec adjonction de caféine pour les enfants et adolescents. » et notamment interdire l’argumentaire qui veut que la caféine favorise la vigilance et la concentration pour des produits destinés aux adolescents.

Crédits photos : Twin Design / Shutterstock.com

Partager cet article