Venezuela : des vendredis fériés pour économiser l'énergie

Par , publié le
International Caracas, capitale du Venezuela.
Caracas, capitale du Venezuela.

A partir d'aujourd'hui, et pour une période de deux mois, les vendredis sont décrétés fériés dans le secteur public au Venezuela. Des économies d'énergie sont visées afin de contrer la sécheresse qui sévit.

C'est une mesure pour le moins insolite et unique qui va courir du 8 avril au 6 juin prochain : le président du Venezuela a décrété fériés tous les vendredis de cette période, dans le secteur public (sauf domaine médical). Le but ? Recourir aux économies d'énergie pour contrer les effets de la sécheresse qui sévit dans le pays.

Le phénomène El Niño en cause

"Ce décret sera maintenu tant que persistent les effets du phénomène El Niño", a déclaré mercredi le président Nicolas Maduro. Un décret paru dans le cadre d'un "Plan global d’action d’urgence". Car c'est ce phénomène climatique qui est à l'origine de la sécheresse en cours dans le pays d'Amérique du sud.

De fait, les fonctionnaires vénézuéliens vont bénéficier quelques weekends de trois jour afin d'économiser l'électricité. Et c'est tout un paradoxe pour cette nation dont les réserves pétrolières sont plus qu'importantes, mais dont 70% de l'électricité est produite à partir de l'énergie hydraulique. Les économies d'énergiene sont pas seulement encouragées dans le secteur public, puisque les grandes sociétés sont appelées à les pratiquer à hauteur de 20%.

Les citoyens sont dubitatifs

Eduardo, un Vénézuélien interrogé par RFI, déclare au sujet de cette mesure : "Nous sommes en train d'attendre qu'il pleuve pour être sauvés ! Aujourd'hui, nous devrions pouvoir nous appuyer sur la technologie pour faire face à ce type d'événement. Mais nous, nous attendons tout de la nature et du ciel. Cette mesure montre combien nous sommes un pays en retard en ce qui concerne la technologie". Pour certains spécialistes aussi, l'avenir se trouve encore assombri par la crainte d'une récession encore plus importante qu'elle ne l'a été en en 2015 (-7%).

Mais il est des citoyens qui voient cette perspective de jours fériés supplémentaires avec bienveillance, estimant que tout doit être fait pour contrer les effets d'El Niño.

Crédits photos : testing / Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus