Vélo : Le casque obligatoire pour les enfants de moins de 12 ans dès mars 2017

Par , publié le
Environnement
Un cycliste à Grenoble, en France, le 15 septembre 2015

Dès le 22 mars 2017, les enfants âgés de moins de 12 ans devront porter un casque à vélo selon un décret publié aujourd’hui au Journal officiel.

Si l’on voit de plus en plus de casques sur les têtes des cyclistes, la mesure n’est pas encore inscrite au Code de la route. Une situation qui va changer, au moins pour les enfants de 12 ans, selon un décret qui vient d’être publié au Journal officiel.

Casque obligatoire dès le 22 mars

La mesure entrera en vigueur à partir du 22 mars 2017. Dès l’âge de 12 ans, tous les enfants devront porter un casque dès lors qu’ils se trouveront sur un vélo, qu’ils soient derrière le guidon ou en tant que simple passager.

Selon le décret signé par le Premier ministre « En circulation, le conducteur et le passager d’un cycle, s’ils sont âgés de moins de 12 ans, doivent être coiffés d’un casque conforme à la réglementation relative aux équipements de protection individuelle. Ce casque doit être attaché ».

Amende de 135 euros

Les adultes et responsables légaux devront que l’enfant soit bien protégé. Dans le cas contraire, ces derniers s’exposeront à une contravention de 4e classe d’un montant de 135 euros.

Le but de cette mesure, qui est déjà en vigueur dans plusieurs pays européens, est de « limiter les blessures graves à la tête et au visage ». Selon la Sécurité routière, un choc à la tête peut causer des traumatismes bien plus graves chez les jeunes enfants lors d’un accident de vélo. « Le casque diminue le risque de blessure sérieuse à la tête de 70 %, le risque de blessure mineure de 31 % et le risque de blessure au visage de 28 %. Le port du casque diminue drastiquement le risque de perte de connaissance : à plus de 10 km/h, il passe de 98 % dans le cas d’une tête non casquée à 0,1 % pour une tête casquée. » précise la Sécurité routière qui demande aux adultes de montrer l’exemple en s’équipant eux aussi.

Crédits photos : © AFP/Archives JEAN-PIERRE CLATOT

Partager cet article

Pour en savoir plus