Var : un piéton agresse deux gendarmes et un pompier

Par , publié le
Faits Divers
Photo d'illustration. Le gyrophare d'une moto de gendarmerie.

Jeudi dans le Var, un jeune piéton a agressé deux gendarmes et un pompier, lesquels ont ensuite dû être hospitalisés pour des blessures au visage.

Les faits se sont produits jeudi dans le Var. Un jeune piéton à l'âge non précisé souhaite rentrer chez lui et sans délai au Luc-de-Provence. Il commence alors à faire de l'auto-stop. Sa vraisemblable impatience le conduira à être blessé par une voiture alors qu'il tentait de l'arrêter.

Les blessures de cette personne apparaissent légères et les occupants du véhicule choisissent d'appeler les pompiers. Nos confrères de France Bleu poursuivent en rapportant qu'au moment où le piéton réalise qu'aux pompiers vont succéder les gendarmes, il donne un violent coup de poing au visage de l'un des soldats du feu présents. Ce dernier va d'ailleurs mettre un certain temps avant de s'en remettre.

Deux gendarmes et un pompier hospitalisés après avoir été agressés par un jeune piéton du Var

Les gendarmes de la brigade de Lorgues interviennent alors dans le but de maîtriser l'individu, non sans mal puisque deux gendarmes vont également recevoir des coups au visage. Les trois victimes du piéton ont été admises à l'hôpital de Draguignan pour s'y faire soigner leurs blessures. On ignore au passage si le piéton, lui aussi hospitalisé, a été conduit dans le même établissement. Il nous est précisé que les hommes du Peloton de Surveillance et d'intervention de la Gendarmerie (PSIG) de La Valette ont eu de sérieuses difficultés à le maîtriser alors qu'ils le conduisaient à l'hôpital.

Une garde à vue envisagée

Suite à cette série d'incidents, une enquête a été ouverte pour déterminer au mieux les circonstances exactes des faits. Aux dernières nouvelles, les autorités se posaient la question d'un placement en garde à vue pour le jeune Lucois, ce dernier pouvant en effet présenter un état de santé incompatible avec une telle décision. À noter également que la gravité des blessures des gendarmes et du pompier n'a pas été plus profondément explicitée.

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article