Dans le Var, un homme réduit à l'esclavage et torturé

Par , publié le
Faits Divers
Illustration. Un véhicule de la police.

Un Serbe âgé d'une trentaine d'années a servi d'esclave à un homme qui le torturait également. Ce dernier a été mis en examen.

C'est un cas d'esclavagisme moderne particulièrement sordide relevé à Gonfaron, une commune du Var. Un homme a été interpellé la semaine dernière et mis en examen pour traite d'un être humain avec actes de tortures et de barbarie.

Il avait fait venir en France sa victime, un homme d'origine serbe comme lui, afin qu'il l'aide à travailler dans son entreprise de maçonnerie.

Une relation qui dégénère vite

Il y a quelques mois, ce qui avait bien commencé tourne vite au cauchemar. Estimant que son "ami" ne travaille pas asez bien à son goût et lui fait perdre de la clientèle, il commence par le priver de nourriture. Résultat, jusqu'à 40 kilos perdus sur plusieurs semaines.

Mais l'homme est aussi régulièrement tailladé à coups de cutter, et frappé à l'aide d'un poing américain. Il aurait également eu les maines écrasées sur une table préalablement parsemée de morceaux de verre.

"Un homme à la merci de l'autre"

Au bout du compte, son "esclave" est conduit à l'hôpital, et le bourreau ment sur l'origine des blessures, rapporte France Bleu Provence. Pour le procureur de la République, "C'est la parfaite illustration d'un esclavagisme des temps modernes. On fait venir un homme sans attache familiale et on le met au travail. Et lorsqu'il déplaît, on le torture, on le bat, pour des raisons insignifiantes. On est vraiment face à une homme blessé à la merci d'un autre".

Si le Varois risque la prison à perpétuité, l'enquête devra s'attacher à déterminer comment personne n'a pu se rendre compte de ce qui pouvait se passer. Même pas la femme du bourreau, que France Bleu décrit comme une personne "effrayée" par les faits.

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article