Valls lui refuse la nationalité française, Ramadan réagit

Par , publié le
France Tariq Ramadan
Tariq Ramadan

Après que Manuel Valls a signifié son intention de ne lui pas accorder la nationalité française, Tariq Ramadan a répondu au ministre en rappelant que la France a récemment remis la légion d'honneur au prince héritier d'Arabie saoudite.

En février dernier, l'islamologue et théologien suisse Tariq Ramadan annonçait sur sa page Facebook son désir de se faire naturaliser français. Il y indiquait ainsi qu'"après des années de réflexion, j'ai pris la décision de prendre la nationalité française (ce qui est un droit, me dit-on, dans ma situation). A l'heure où l'on parle, avec quelque désordre et fracas, de la déchéance de la nationalité, je pense qu'il est bon de donner un exemple concret et positif d'adhésion aux valeurs de la République."

À l'heure actuelle, ce souhait ne semble toujours pas avoir été exaucé. Et à en croire le Premier ministre Manuel Valls qui s'exprimait dimanche sur le sujet auprès de Radio J, cette intention ne serait pas celle du gouvernement : "Il n'y a aucune raison que Monsieur Tariq Ramadan obtienne la nationalité française".

Manuel Valls : "aucune raison" que Tariq Ramadan devienne français

Et d'avoir apporté quelques explications à cette position : "Moi je pense que quand on aspire à être français, c’est qu’on aspire à partager des valeurs. Et ces valeurs sont, je crois, contradictoires avec son message". Suite à ces déclarations, Tariq Ramadan a répliqué au Premier ministre sur Twitter par ces mots :

"Dites monsieur Manuel Valls, si je ne demande que la légion d’honneur, vous me la donneriez ? Cet 'honneur' que vous vendez en Rafales. Deal ?" Le prédicateur fait ici référence à la légion d'honneur décernée un peu plus tôt dans l'année par François Hollande au prince héritier d'Arabie saoudite Mohammed Ben Nayef.

Des conditions partiellement remplies ?

Au regard des conditions à remplir pour espérer obtenir la nationalité française, Tariq Ramadan apparaît tel un candidat recevable, notamment de par le fait qu'il est marié à une Française depuis trente ans. La dernière de ces conditions semble toutefois faire écho aux propos de Manuel Valls et ainsi se vouloir un frein à la demande : "Être de bonnes vie et mœurs et avoir un comportement loyal au regard des institutions françaises."

Crédits photos : capture d'écran YouTube

Partager cet article

Pour en savoir plus