Valérie Pécresse soutien Juppé et assure qu’il sera un président fort

Par , publié le
France
Valérie Pécresse

La présidente de la région Ile-de-France a annoncé son soutien à Alain Juppé pour le premier tour de la primaire à droite et estime qu’il « saura restaurer l’autorité de l’Etat ».

Dans un entretien avec nos confrères du « Figaro », l’ancienne ministre de Sarkozy a annoncé donner son soutien à Alain Juppé pour la campagne pour la primaire de la droite pour la présidentielle de 2017. Valérie Pécresse estime qu’Alain Juppé saura « relever la fonction présidentielle » tout en assurant ne pas demander de poste de ministre ou celui de Premier ministre.

Valérie Pécresse se prononce en faveur d’Alain Juppé

L’élue Les Républicains était l’un des derniers poids lourds du parti à ne pas s’être encore prononcée en faveur d’un candidat. Particulièrement courtisée afin de recueillir son soutien, la présidente de région a finalement porté son choix sur le favori des sondages pour la primaire à droite assurant qu’Alain Juppé « est l'homme qu'il faut pour cela ».

L’ancienne ministre de Sarkozy a tenu à assumer sa décision : « J’ai longuement réfléchi à ce qui, pour moi, est le meilleur choix pour le pays aujourd’hui et j’ai décidé de soutenir dès le premier tour Alain Juppé. Il sera un président fort, qui saura réformer et restaurer l’autorité de l’État. Après cinq ans de mandat de François Hollande, il est impératif de relever la fonction présidentielle qui a été abaissée ».

Valérie Pécresse a cependant confessé que le choix qu’elle a pris a été « difficile à faire » rappelant qu’elle a « des liens avec beaucoup de candidats ». La ténor du parti Les Républicains a tenu à justifier pourquoi son choix ne s’était pas porté sur François Fillon : « J'ai été la ministre de Nicolas Sarkozy et de François Fillon. Je sais que François Fillon a l'étoffe d'un homme d'État. Mais je pense que le score entre les deux favoris (Alain Juppé et Nicolas Sarkozy, ndlr) va être serré et qu'il faut faire un choix clair dès le premier tour de la primaire. L'enjeu est maximum».

Valérie Pécresse future Premier ministre ?

Alain Juppé a déclaré qu’en cas de victoire à la présidentielle, il rechercherait un Premier ministre doté d’une personnalité « loyale et compétente », se posant la question : « Pourquoi pas une femme à Matignon ? ».

Avec ces déclarations, de nombreux regards se sont tournés vers la présidente de la région Ile-de-France qui, pour beaucoup, réunit ces qualités. Cependant, la principale intéressée estime que « la question ne se pose pas ». L’ancienne ministre du Budget, des Comptes publics et de la Réforme de l'Etat sous Sarkozy ferme la porte à une telle nomination en assurant : « Je suis parfaitement heureuse à la présidence de l'Île-de-France et je m'y donne à 150 %! (...) Je ne demande rien, je n'attends rien, je suis une femme totalement libre ».

Crédits photos : capture écran vidéo chaîne BFMTV

Partager cet article