Vaccination en pharmacie : 8 Français sur 10 favorables

Par , publié le | modifié le
Santé Vaccin (photo d'illustration)
Vaccin (photo d'illustration)

Dans un sondage mené par l'institut OpinionWay, les Français interrogés apparaissent favorables à 80% à ce que la vaccination s'effectue en pharmacie.

Si des doutes pouvaient éventuellement nourris auprès des Français invités à se faire vacciner en pharmacie, ils sont ici pratiquement dissipés. L'institut OpinionWay a ainsi conduit un sondage, avec la participation de la société pharmaceutique Satispharma, où les personnes interrogées ont été nombreuses à dire oui à la vaccination en pharmacie.

Une enquête ayant consisté, comme nous l'indique metronews, au remplissage d'un questionnaire distribué en pharmacie entre le 6 janvier et le 23 mars de cette année. Au total, 6.000 personnes ont exprimé leur opinion quant à la suggestion de se faire administrer un vaccin directement chez le pharmacien.

Seniors : les plus volontaires à une vaccination en pharmacie

Et comme évoqué plus haut, un nombre très important de sondés s'est prononcé en faveur d'un tel changement : 8 Français sur 10. Une proportion certes un peu moins importante mais pas plus négligeable pour autant, soit trois quarts des personnes interrogées, s'est même dite prête à se faire vacciner en pharmacie sans attendre.

Il apparaît également que la tranche d'âge ayant manifesté le plus fortement cette adhésion à la vaccination en officine est celle des seniors.

Le président de MG France peu convaincu

L'avis des Français est une chose, la réalisation de leur désir en est une autre. Les médecins se veulent en effet peu à l'aise devant cette proposition. Claude Leicher, président du syndicat de généralistes MG France, déclarait en 2014 que la première problématique soulevée est que "tous les pharmaciens ne savent pas forcément vacciner même si c'est un geste qui s'apprend facilement".

Et d'avoir alors ajouté que "surtout, la vaccination ne consiste pas seulement dans le fait de planter une aiguille, c'est aussi une discussion avec les patients sur les indications ou contre-indications et sur la nécessité de faire un rappel". Les pharmaciens ne sont quant à eux pas réfractaires à l'idée, tout en soulignant la nécessité de formations pour prétendre à des vaccinations on ne peut plus correctes.

Crédits photos : Istvan Csak/Shutterstock.com

Partager cet article