Vaccin Biosantech : un réel espoir pour les malades du sida ?

Par , publié le | modifié le
Santé Photo d'illustration. Des cellules du Sida.
Photo d'illustration. Des cellules du Sida.

Les premiers résultats du vaccin candidat de la société Biosantech sont désormais connus. Et de se révéler prometteurs dans l'optique d'une guérison totale de personnes malades du sida.

C'est en ce mercredi 16 mars qu'une société française présentera les premiers résultats d'une expérimentation, celle de son vaccin Biosantech. Et les observations appelées à être délivrées devraient faire sensation puisque, contrairement à celles publiées en fin d'année dernière, elles figureront dans un article scientifique, ici de la revue spécialisée Retrovirology.

Dans un communiqué de presse partiellement rapporté par nos confrères de Pourquoi Docteur ?, l'entreprise marseillaise annonce une conférence de presse marquée par "les résultats détaillés" de son étude. Cette dernière a concerné 50 patients sur lesquels a donc été testé le vaccin candidat du docteur Erwann Lore.

Sida : Biosantech révèle les premiers résultats de son vaccin

Le document de Biosantech explique que le but de ces essais était de démontrer que l'injection du vaccin et l'arrêt de la trithérapie n'avaient pas pour conséquence d'augmenter la charge virale des patients. Les observations relevées font d'ailleurs état de "trois patients [...] toujours en ADN viral non détectable, 24 mois après injection du candidat vaccin".

Neuf patients en apparente voie de guérison

Mardi, La Provence affirmait de "bonne source que neuf patients infectés par le VIH et traités par le candidat vaccin auraient atteint la première étape vers la guérison du Sida. Autrement dit, la présence de cellules infectées dans leur sang est devenue totalement indétectable." Autres informations communiquées, le vaccin candidat n'aurait mis en lumière aucune intolérance même si des "évènements indésirables graves" auraient été relevés lors de l'expérimentation, et ce aussi chez les patients vaccinés que du côté du groupe témoin.

Biosantech a enfin fait savoir qu'une évaluation à plus grande échelle pourrait intervenir courant 2016. Et si cette phase était pour ainsi dire couronnée de succès, la société légitimerait de ce fait une demande d'autorisation de mise sur le marché de son vaccin. Il faudrait cependant se montrer patient car cette possible commercialisation n'aurait alors lieu qu'au second trimestre 2018.

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus