USA : Sanders veut taxer les riches pour financer l'assurance maladie

Par , publié le
International Bernie Sanders, sénateur du Vermont et candidat aux élections présidentielles américaines de 2016
Bernie Sanders, sénateur du Vermont et candidat aux élections présidentielles américaines de 2016

Lors du débat qui a eu lieu hier soir entre Bernie Sanders, Hilary Clinton et Martin O'Malley, celui qui se présente comme un "socialiste démocrate" a proposé d'augmenter les impôts des plus riches pour financer l'assurance maladie.

Dimanche soir, Bernie Sanders, Hilary Clinton et Martin O'Malley ont participé à leur dernier débat avant le début des primaires. Durant ce débat retransmis sur la chaîne NBC et sur YouTube, Bernie Sander a défié Hilary Clinton en proposant une hausse d’impôts pour les plus riches qui permettrait de financer l'assurance maladie.

Sanders propose une hausse d’impôts pour les plus riches

Bernie Sanders le "socialiste", comme il aime à se présenter, a exposé hier son plan d'attaque pour permettre à tous les américains de bénéficier d'une couverture maladie universelle à l’européenne. Le prix de sa proposition : 1 380 milliards de dollars par an, qu'il propose de financer en instaurant une nouvelle cotisation patronale de 6,2 %, un nouvelle cotisation salariale de 2,2 % et une hausse de l’impôt sur le revenu pour les foyers qui gagnent plus de 250 000 dollars par an. Sanders a également indiqué vouloir instaurer une nouvelle tranche à 52 % pour les foyers dont les revenus sont supérieurs à 10 millions de dollars par an.

"L'assurance maladie devrait être un droit pour chaque homme, femme et enfant", a rappelé le candidat démocrate durant le débat. "Pourquoi dépensons-nous trois fois plus que les Britanniques, qui ont une couverture universelle, ou 50% de plus que les Français?", a également souligné Sanders.

Débat sur les armes à feu

La question des armes à feu a évidemment été évoquée durant le débat, ce qui a donné lieu à quelques étincelles. Bernie Sanders est sénateur du Vermont, un État qui compte un grand nombre de chasseurs, il s'était prononcé en faveur d'une loi en 2005 qui offrait une immunité aux fabricants d'armes en cas d'utilisation criminelles de leurs armes. Hilary Clinton s'est donc empressée de souligner "Il a voté pour la NRA et le lobby des armes à de nombreuses reprises". Sanders a donc rapidement déclaré vouloir soutenir la nouvelle proposition de loi visant à abroger cette immunité.

Les candidats vont désormais se préparer pour les primaires qui débuteront le 1er février dans l'Iowa pour les Démocrates et le 2 février pour les Républicains.

Partager cet article

Pour en savoir plus