Union africaine : le Maroc bientôt de nouveau intégré ?

Par , publié le
International Mohammed VI
Mohammed VI

Brillant par son absence au sein de l'Union africaine depuis maintenant plus d'une trentaine d'années, le Maroc pourrait cependant y retrouver une place à en croire plusieurs éléments concordants.

Le Maroc n'a pas toujours fait bande à part vis-à-vis de l'Union africaine (UA). Son départ volontaire, intervenu il y a de cela trente-deux ans par l'action du roi Hassan II, était une manière pour le royaume chérifien de protester contre la reconnaissance, par l'UA, de la République arabe sahraouie démocratique autoproclamée (RASD).

Rabat considérait alors que cette position entrait en conflit avec les bases fondatrices de l'UA, notamment celles d'États membres devant s'attacher à une "non-ingérence" et au "respect des frontières". Il semblerait cependant que le Maroc ait l'intention de réintégrer l'organisation, comme le signifie RFI.

Maroc : actif depuis deux ans pour retrouver l'Union africaine ?

Un mouvement qui serait opéré deux ans sous la forme d'une "offensive diplomatique". Il nous est ainsi rappelé qu'en janvier 2016, une responsable marocaine de haut niveau prenait part au sommet de l'UA, ce qui ne s'était jamais vu depuis 1984.

Plus récemment, en juin, le président rwandais Paul Kagame avait reçu un accueil pour le moins favorable par Rabat, dans un contexte où il se disait même que le roi Mohammed VI pourrait à se tour se rendre au Rwanda. Enfin, sur ces derniers jours, le ministre des Affaires étrangères marocain Salaheddine Mezoua est parti à la rencontre de plusieurs chefs d’État et de gouvernement africains, dans le but rapporté de se trouver un soutien.

"Une chose qui sera annoncée le moment venu"

Des sources marocaines indiquent que le Sahara occidental est relativement peu soutenu au sein de l'UA, 13 de ses 54 pays membres affichant ainsi une telle position. Il y a quatre jours, la Zambie a d'ailleurs retiré sa reconnaissance de la RASD.

Il est supposé que le Maroc souhaite conjuguer son retour dans l'UA à une exclusion du Sahara occidental. Pour une source proche du dossier, la réintégration du Maroc n'est plus qu'une question de temps. Et le porte-parole du gouvernement Mustapha Khalf d'ajouter à ce sujet qu'il s'agit d'"une chose qui sera annoncée le moment venu".

Crédits photos : Frederic Legrand - COMEO / Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus