Une explosion tue 3 adolescents et en blesse 1 grièvement

Par , publié le
France
L'ambulance des pompiers (photo d'intervention)

Un tragique accident est survenu samedi à Bas-en-Basset (Haute-Loire) faisant 3 morts et un blessé grave.

Samedi vers 17h, la petite commune de Bas-en-Basset a été témoin d'un drame. Quatre adolescents étaient réunis dans une maison délabrée du petit hameau de Rancheveux, non loin du bourg, lorsqu'une explosion est survenue. Les pompiers du secteur ont confirmé que 3 jeunes sont décédés et qu'un autre a été grièvement blessé pendant l'accident.

Une explosion provoque la mort de 3 jeunes

Samedi en fin d’après-midi, 4 jeunes sans histoire, domiciliés dans les environs et âgés de 14 à 16 ans étaient réunis dans une maison abandonnée de la petite commune de Bas-en-Basset lorsqu'une explosion est survenue. La déflagration a soufflé le toit de la maison qui s'est écroulé sur le groupe de jeunes.

Lorsque les pompiers sont arrivés sur place, ils ont découvert que trois des adolescents étaient décédés et qu'un autre était grièvement blessé. Ce dernier a rapidement été transporté par hélicoptère à l’hôpital de Saint-Étienne.

Une odeur suspecte de poudre

Les causes de l'accident n'ont toujours pas été déterminées. Selon nos confrères de RTL, "une odeur de poudre suspecte, inexpliquée pour l'heure, a été ressentie sur place alors que les riverains ont entendu une forte déflagration juste avant l'effondrement du plafond." Le parquet du Puy-en-Velay, contacté par l’AFP, a confirmé la mort des trois adolescents, sans donner plus de précisions.
Une enquête a été ouverte par le groupement de gendarmerie de Haute-Loire afin de déterminer les causes exactes de cet accident qui a causé la mort de 3 adolescents d'une quinzaine d’années. Une cellule psychologique a également été mise en place afin de soutenir les familles des victimes ainsi que les personnes qui sont intervenues sur les lieux du drame et qui ont été fortement choquées par la violence de la scène.

Crédits photos : © AFP/Archives Thierry Zoccolan

Partager cet article