Une enquête américaine après le vol d’un drone armé d’un pistolet

Par , publié le
International
Le "flying gun"

Suite à une vidéo montrant un drone tirant avec un pistolet, une enquête a été ouverte.

Avec près de 2 millions de vues en quelques jours, la vidéo de « flying gun » (le pistolet volant) avait entrainé de nombreux commentaires surpris, indignés ou encore admiratifs. Ne durant que quelques secondes, on y voit un drone motorisé qui armé d’un pistolet, tire quatre fois dans une forêt, sans que l’on puisse savoir s’il y a une cible. Créé par Austin Haughwout, un jeune étudiant en mécanique de 18 ans, les revenus engendrés par la vidéo mis en ligne, serviraient à financer sa prochaine invention, sans dévoiler quelques indices.

La FAA lance une enquête

Parmi les indignés, se trouve la FAA, (federal aviation administration) qui après le visionnage de la vidéo a annoncé qu’une enquête était ouverte dans le but "d'enquêter sur un système d'aéronef sans pilote dans un parc du Connecticut pour savoir si des règlementations de la FAA avaient été violées". "La FAA va aussi travailler avec ses partenaires des forces de l'ordre pour déterminer s'il y a eu des violations des lois pénales", a-t-elle ajouté. L'organisme  a d’ores et déjà indiqué que cet appareil était illégal.

Le père veut étouffer toute polémique

Pour le père de l’étudiant, qui a également participé à l’élaboration de cette vidéo, la polémique ne tient pas. "Le nom approprié pour cet appareil est un Quadcopter RC. Les médias continuent d'utiliser le nom inapproprié de drone car cela vous aide à générer la peur", a-t-il commenté, visiblement excédé par certaines insultes. "Je ne comprends pas pourquoi les gens en font toute une histoire. Il est étudiant en mécanique, il construit toutes sortes de choses".

Crédits photos : capture d'ecran/youtube

Partager cet article

Pour en savoir plus