Une énigme de la formation de la Terre résolue par des Français

Par , publié le
Sciences Le portrait de la Terre en 2015.
Le portrait de la Terre en 2015.

Des chercheurs du CNRS et de l'Université Blaise Pascal de Clermont-Ferrant affirment avoir résolu l'une des plus vieilles énigmes concernant les origines de la Terre.

Partons du principe établi que notre Terre est née d'une classe précise de météorites qui ont participé à sa formation il y a de cela 4,5 milliards d'années. Le mystère qui persistait jusqu'alors était lié au fait que la composition chimique de notre planète différait sensiblement de celle de ces météorites, les chondrites à enstatite.

Mystère en passe d'être résolu grâce à des modèles informatiques et des expériences en laboratoire.

Pourquoi la composition de la Terre diffère de celle des météorites formatrices ?

Ces objets célestes, considérés comme un matériau primordial, contiennent certes les quantités de fer et d'enstatite propices à la création du noyau de la Terre. Mais là où bât blesse, c'est qu'ils renferment en proportion, trop de silicium, de sodium et de potassium.

Denis Andrault, qui travaille au sein du laboratoire Magmas et volcans de l'Université Blaise Pascal, indique alors : "Nous avons trouvé le moyen de résoudre ce paradoxe et nous proposons un scénario complet de la formation de la Terre à partir d'un échantillon de chondrites à enstatite, ce qui n'avait jamais été fait auparavant". 

La fin du paradoxe de la formation de la Terre ?

En frappant fortement et longtemps les embryons de notre planète, qui contenaient bien au départ l'enstatite météoritique, la masse de la Terre aurait en quelque sorte "fondu" (de l'ordre de 15%), et vu sa composition chimique modifiée. Denis Andrault précise : "Alors que la formation de notre planète a impliqué un très grand nombre d'impacts de météorites, ceux-ci ont érodé la surface de la Terre primitive. Cela se serait produit au cours des premiers 100 millions d'années de l'existence de celle-ci". 

Pour le spécialiste, "érosion de la croûte terrestre et phénomène de recondensation à la surface d'autres éléments comme l'aluminium et le calcium" combinés sont en mesure de "réconcilier la composition chimique des chondrites à enstatite avec celle de la Terre".  Si vous avez tout compris et que vous désirez parfaire vos connaissances en la matière, nous vous invitons à vous diriger vers le communiqué du CNRS.

Crédits photos : Nasa

Partager cet article