Une fusée russe va ravitailler la station spatiale internationale

Par , publié le | modifié le
International Capture d'écran de la vidéo du lancement de la fusée russe
Capture d'écran de la vidéo du lancement de la fusée russe

Après deux échecs successifs, l'un russe, l'autre américain, un nouveau vaisseau russe a décollé parfaitement pour rejoindre la Station spatiale internationale et la ravitailler en dépit des fortes tensions qui opposent américains et russes et devrait arriver dimanche.

Le cargo inhabité "Progress" a parfaitement décollé de Baïkonour, le cosmodrome russe au Kazakhstan, emportant à son bord trois tonnes de ravitaillement ainsi que du matériel scientifique destiné aux spationautes de la Station spatiale internationale (ISS).

Le vaisseau russe a parfaitement réussi son décollage

Le cargo "Progress m-28M" a réussi un décollage parfait. Dans les minutes suivantes, le vaisseau propulsé par le fameux moteur russe Soyouz s'est séparé de son troisième étage. Les images retransmises par la télévision russe montrent l'envol du vaisseau. Selon le Centre Russe de Contrôle des Vols Spatiaux : «tout se déroule normalement».

Après un voyage de 48h environ dans l'espace, le cargo devrait s'arrimer dimanche vers 9h15 à la station spatiale pour la ravitailler. L'astronaute américain Scott Kelly, présent à bord de la station reste cependant prudent en déclarant : «Nous espérons qu'il arrive à l'heure, mais nous nous attendons toujours au pire».

En effet, même si le décollage est un moment crucial lors du lancement d'une fusée, des problèmes peuvent toujours survenir et l'histoire récente est là pour le rappeler.

Ci-dessous la vidéo du lancement.

Deux échecs consécutifs

Le lancement est emprunt d'une certaine crainte. En effet, les deux lancements précédents, l'un russe et l'autre américain s'étaient soldés par des échecs et par la destruction des fusées.

Le 8 mai dernier, effectivement, le cargo Progress russe avait perdu contact et était finalement retombé sur terre. Après une dérive dans l'espace, il s'était finalement désintégré au-dessus de l'océan Pacifique.

Il y a quelques jours, c'était la fusée américaine Falcon 9 de SpaceX qui contenait une capsule destinée à approvisionner la Station spatiale internationale qui avait explosé peu après son décollage.

Ces deux échecs consécutifs rappellent combien l'envoi d'une fusée dans l'espace est délicat.

Partager cet article

Pour en savoir plus