Un salarié de Kellogg's a uriné sur des céréales

Par , publié le
International Photo d'illustration. Un bol de céréales.
Photo d'illustration. Un bol de céréales.

L'histoire pourrait prêter à sourire si les produits n'avaient pas déjà été consommés : un employé de la société Kellogg's s'est filmé en train d'uriner sur des céréales.

A quelques minutes du déjeuner, il est peut-être maladroit de partager cette information, mais la vérité n'attend pas : à Memphis, aux Etats-Unis, il se trouve qu'un employé de l'usine Kellogg's a uriné sur des céréales qui s'apprêtaient à être conditionnées.

Et il ne s'agit pas de rumeurs ou de faits rapportés, car l'homme dont il est question a filmé cet acte pour le moins dégoûtant.

Kellogg's s'est dit "sous le choc"

Si vous êtes amateur de céréales, arrêtez-vous là, car dans la vidéo à l'origine du scandale existe bien, et même si le salarié est flouté, l'acte est très clair. Réagissant rapidement, un représentant du groupe agro-alimentaire a précisé que les forces de l'ordre avaient été "immédiatement alertées", et que "cette situation est totalement inacceptable".

Ces boîtes de Rice Krispies peuvent-elles être rappelées ? Aucune chance, les faits se seraient produits il y a déjà de nombreux mois, sans doute une année même. Les céréales ont sans doute été déjà consommées, étant donné que leur date de péremption est dépassée.

Un conflit social à l'origine du délit

Quoi qu'il en soit, l'enquête a été ouverte et cela va sans dire, l'employé risque des sanctions pénales. Au départ de cet acte aussi dégoûtant que malveillant, un conflit social est évoqué. Le quotidien Midi Libre, relayant une information de la chaîne CNN, parle d'"employés en situation de lock-out : les patrons ferment provisoirement un site de production pour répliquer à une grève et faire pression sur les grévistes". C'est a Food and drug administration, équivalent de notre Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, qui a ouvert cette enquête criminelle. 

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus