Un musulman président des États-Unis : la question qui dérange

Par , publié le
International
Ben Carson : candidat chrétien à l'investiture du parti républicain

Une vive polémique est née aux États-Unis suite à la déclaration d'un favori pour l'investiture du parti républicain. La question de savoir si un musulman pourrait être président dérange et a suscité des réactions virulentes.

A la question : "un musulman peut-il être président des Etats-Unis d'Amérique ?", le candidat chrétien Ben Carson, un des favoris pour l'investiture du parti républicain pour l'élection présidentielle, a répondu par la négative.

L'islam incompatible avec la constitution

"Je ne plaiderais pas pour mettre un musulman à la tête de cette nation. Je ne serais absolument pas d'accord" avant de préciser que la religion avait une importance : "Tout dépend de quelle religion on parle", "Si elle n'est pas compatible avec les valeurs et les principes de l'Amérique, alors bien sûr que cela doit avoir de l'importance". Il a ajouté que selon lui, l'islam était incompatible avec la constitution des Etats-Unis même s'il accepterait de voir un musulman élu au parlement.

De nombreuses voix se sont aussitôt élevées contre de tels propos. Certains autres candidats exigeant des excuses de la part de Ben Carson. Des propos particulièrement choquants mais pas si surprenant de la part de cet ancien neurochirurgien qui par le passé a multiplié les phrases choc. Donald Trump, autre candidat favori à l'investiture, a récemment aussi volontairement laisser passer des propos racistes durant l'une de ses conférences en laissant s'exprimer un homme qui déclare : "dans ce pays, nous avons un problème. Son nom : les Musulmans".

Hillary Clinton souhaite se démarquer de tels propos

Interrogée sur le même sujet, Hillary Clinton, autre candidate favorite à l'élection, a répondu dans un tweet par l'affirmative en rappelant que la constitution des Etats-Unis indique qu'"aucune profession de foi religieuse" n'est exigée pour l'exercice d'un mandat. Elle a cependant souhaité ne pas continuer sur ce terrain en ajoutant après un simple oui à la question posée : "maintenant, passons à autre chose".

La réponse par tweet d'Hillary Clinton aux propos choquants de Ben Carson

La réponse par tweet d'Hillary Clinton aux propos choquants de Ben Carson.

Les autres candidats à l'investiture ont de leur côté préféré éluder la question, ne souhaitant pas s'engager sur un tel terrain glissant. D'autres rumeurs telles que celle affirmant que Barack Obama ne serait pas américain et serait musulman se sont par ailleurs aussi glissées dans le débat.

Partager cet article

Pour en savoir plus