Un jeune homme de 18 ans surpris en train de violer sa sœur de 5 ans

Par , publié le
France Policiers patrouillant dans un parc
Policiers patrouillant dans un parc

Lundi, les policiers ont découvert un jeune homme de 18 ans en train de violer sa petite sœur de 5 ans dans un parc public de Grenoble.

Lundi après-midi, les policiers de Grenoble se sont retrouvés face à une scène sordide dans un parc public. Après avoir été prévenus par un passant, les policiers ont découvert l'impensable, un jeune homme de 18 ans était en train de violer sa petite sœur de 5 ans derrière les buissons du parc Paul-Mistral.

Une scène ignoble en plein cœur de Grenoble

Alors qu'un passant se promenait dans le parc Paul-Mistral à Grenoble, celui-ci a été interpellé par le comportement étrange d'un jeune homme qui entrait dans un bosquet avec une petite fille. L'homme a immédiatement alerté les policiers qui patrouillaient dans le parc et qui ont découvert un jeune homme de 18 ans en train d'agresser sexuellement une petite fille.

Le jeune homme s’était caché derrière des buissons mais pas suffisamment pour rester discret. Rapidement les policiers se sont rendu compte que la petite fille de 5 ans était la sœur de son agresseur, l’adolescent né en Roumanie, a été interpellé vers 17 heures.

En état de choc, la petite fille de 5 ans a rapidement été prise en charge et a été conduite à l’hôpital où elle a reçu des soins. Son grand-frère a quant à lui été interpellé et placé en garde à vue.

Le jeune homme reconnaît avoir commis "une bêtise"

Le jeune homme né en Roumanie venait tout juste de fêter ses 18 ans. Il était inconnu des services de police et vivait dans un appartement du centre-ville de Grenoble avec ses parents. Alors qu'il était interrogé par les enquêteurs, l'adolescent a reconnu les faits sans pour autant pouvoir expliquer son geste. Une source policière précise qu' "il dit simplement avoir fait une bêtise'" qui s’avère être une bêtise préméditée car il a déclaré avoir planifié sa venue au parc pour commettre l’impensable. Il sera présenté mercredi à un juge.

Partager cet article

Pour en savoir plus