Un fonctionnaire de la police aux frontières se donne la mort avec son arme de service

Par ,
Faits Divers Un fonctionnaire de la police aux frontières se donne la mort avec son arme de service

Un policier en service dans la Police aux frontières (PAF) s'est donné la mort avec son arme de service dans la nuit de lundi à mardi à Orly dans la cour de la PAF.

Le corps de ce brigadier-chef de 35 ans a été découvert par ses collègues aux alentours de cinq heures du matin dans la nuit de samedi à dimanche dernier. L’homme avait déjà fait une tentative à son domicile avec son arme de service. Une triste nouvelle qui relance une fois de plus le sujet sensible des suicides dans la Police où le taux est supérieur de 36% à celui de la population selon une étude de l’Institut national de la santé et de recherche médicale (Inserm).

En France, depuis 2005 on compte en moyenne 40 à 55 suicides par an dans la Police, le pic est survenu en 1996 avec 70 suicides. Pour tenter d’endiguer ce phénomène imputable en grande partie à des problèmes de la vie privée, des aides ont été mises en place. Toutefois, certains syndicats soulignent la politique du chiffre rentrée en vigueur lors du dernier quinquennat, une mesure qui aurait fait passer à l’acte de nombreux fonctionnaires.
Par ailleurs, l’étude a démontré que 53% des policiers qui se sont suicidés l’ont fait avec leur arme de service à leur domicile. Les syndicats estiment qu’il est cependant inutile de supprimer l’autorisation de transport des armes de service aux domiciles des fonctionnaires de police puisqu’ils peuvent aussi se suicider sur leur lieu de travail.

Partager cet article

Partager vos lectures sur Facebook

exemple : Benjamin a lu : Un fonctionnaire de la police aux frontières se donne la mort avec son arme de service sur 24Matins.fr

Pour en savoir plus