Un couple homosexuel abusait de leur fils et l’offrait à des réseaux pédophiles

Par , publié le

Un couple homosexuel avait mis trois ans pour avoir un enfant. Pendant 6 ans, il va être violé par ses deux pères et offert à des réseaux.

C’est une sordide histoire que le site Life Site News relaye. En 2002, un couple homosexuel originaire d’Australie souhaite adopter un enfant. Pendant trois ans, ils font les démarches nécessaires et obtiennent les services d’une mère porteuse d’origine russe. Pour 8000 dollars, elle accepte de donner l’enfant 5 jours après sa naissance. Dès l’âge de 22 mois, le petit garçon va être violé par ses deux pères à plusieurs reprises. Ce calvaire a duré pendant 6 ans. Durant toutes ces années, l’enfant est également offert selon le journal à des réseaux pédophiles situés en Allemagne, aux États-Unis, en Australie ainsi qu’en France.

400 000 dollars et 40 ans de prison

La semaine dernière, les deux hommes Mark Newton (42 ans) et Peter Truong (36 ans) ont été emprisonnés aux États-Unis. Le tribunal dirigé par le juge Sarah Evans Barker les a condamnés à 40 ans de prison et 400 000 dollars. Le juge a décidé de donner la peine maximale, car il ne voulait pas qu’un jury regarde les images saisies lors de la perquisition du couple homosexuel. Selon le procureur Joe Hogsett « ces hommes ont soumis ce jeune enfant à des actes abominables d’exploitation parmi les pires que [son] bureau ait eu à connaître ». Le couple homosexuel avait participé à un reportage diffusé sur ABC en 2010. Ils faisaient part de leur bonheur, car ils estimaient qu’il était difficile pour un couple homosexuel d’avoir un enfant. « Nous voulions découvrir les joies de la paternité » expliquaient les deux hommes au journaliste.

Des preuves accablantes

Dans cette affaire, deux autres hommes, un avocat basé en Floride et un entraîneur de tennis du Michigan ont été inculpés. Cette enquête avait vu le jour, car des enquêteurs avaient découvert des images suspectes lors de la perquisition du domicile d’un délinquant sexuel. Ils ont ensuite découvert les deux hommes et se sont intéressés à leurs voyages et leurs conversations téléphoniques. Le domicile du couple a été perquisitionné, selon le juge et les enquêteurs ont découvert des vidéos et d’autres preuves accablantes. Le petit garçon a été enlevé à ses deux papas et a été placé en famille d’accueil.

Interdiction d’adopter

Pour tenter d’empêcher ces affaires, la Russie a décidé en juin 2013 d’interdire les adoptions américaines ainsi que l’adoption des couples homosexuels ou des célibataires qui habitent dans des pays reconnaissant le mariage homosexuel ou l’adoption homosexuelle.

Partager cet article