Un ancien ministre de Poutine retrouvé mort à Washington

Par , publié le
International Mikhaïl Lessine (à droite) - capture d'écran du compte Twitter de 20minutes
Mikhaïl Lessine (à droite) - capture d'écran du compte Twitter de 20minutes

Un millionnaire russe, ancien ministre de la communication de Vladimir Poutine a été retrouvé mort dans un hôtel à Washington. Son décès serait dû à une crise cardiaque.

Mikhaïl Lessine, ancien ministre russe de la communication et co-fondateur de la chaîne de télévision RT, ex-Russia Today, a été retrouvé sans vie dans l'hôtel "The Dupont Circle", dans la capitale nord-américaine. Ce sont les autorités américaines qui ont signalé ce décès à l'ambassade de Russie.

Mikhaïl Lessine a été ministre de la communication pendant 5 ans

"Lessine est mort. On n'arrive pas à le croire" pouvait-on lire sur le compte Twitter de Margarita Simonian, la rédactrice en chef de la chaîne de télévision russe qui émet  à l'étranger, RT. Mikhaïl Lessine était le co-fondateur de cette chaîne, il serait mort d'une crise cardiaque, cependant les autorités des Etats-Unis et de Russie vont enquêter afin de déterminer si c'est bien la cause du décès.

"Le président estime au plus haut point l'énorme contribution de Mikhaïl Lessine dans la fondation des médias contemporains russes", déclarait le porte-parole du Kremlin  au nom du président Poutine. Lessine avait occupé le poste de ministre de la communication entre 1999 et 2004 puis celui de conseiller du Président russe pour la création de Russia Today. En 2013, il devenait directeur général de la holding médias de Gazprom mais avait démissionné de ce poste l'année dernière pour des raisons familiales.

L'ex-ministre soupçonné de blanchiment d'argent

Selon Roger Wicker, sénateur républicain du Mississippi, Mikhaïl Lessine aurait acquis pour plus de 28 millions de dollars des résidences aux Etats-Unis et pour plusieurs autres millions de dollars des biens en Europe. Le sénateur avait d'ailleurs demandé l'ouverture d'une enquête en 2014, le soupçonnant de blanchir de l'argent. "Qu'un fonctionnaire russe ait pu amasser des biens aussi importants pose de graves questions" estimait M. Wicker dans une lettre envoyée au ministre américain de la Justice en juillet 2014.

Partager cet article

Pour en savoir plus