Twitter va lancer 3 fonctionnalités pour lutter contre le harcèlement

Par , publié le
Web
Photo d'illustration. L'application Twitter.

Le réseau social va s'appuyer sur l'intelligence artificielle afin de traquer les messages ne satisfaisant pas à ses règles d'utilisation.

"Nous avons entendu vos critiques. Nous n'avons pas progressé assez l'année dernière", s'excusait presque le vice-président de Twitter il y a quelques jours. Ici, il est question de la gestion par le réseau social de la lutte contre le cyber-harcèlement.

Pour tenter de le contrer, l'oiseau bleu va mettre en place, dès mardi prochain, 3 fonctionnalités pour limiter l'influence des discours haineux, mais aussi les attaques ciblées contre ses membres.

Des outils aux contours délibérément flous

Toutes ces fonctionnalités ne sont pas détaillées avec précision, afin d'éviter que les personnes mal intentionnées cherchent à les prendre à revers. Mais ce que l'on sait, c'est que la première consistera à contrer la création de nouveaux comptes par des utilisateurs déjà bannis par Twitter. Ceux-ci seront passés au crible par un programme d'apprentissage automatique qui repèrera les hashtags ou sujets préférés de leurs auteurs.

Ensuite, une "recherche sécurisée" sera chargée d'éjecter les contenus dérangeants ou pornographiques, tout comme les tweets qui ont pour origine des comptes bloqués par l'utilisateur lui-même.

Montrer les tweets "les plus pertinents"

Enfin, les réponses à un tweet pourront être classées par ordre d'intérêt. Les messages détectés comme "les moins pertinents" seront remisés plus bas. Parmi les critères pris en compte par le réseau social figurent le fait que ce compte est nouveau et ne compte que peu de followers, s'il a déjà été signalé ou s'il privilégie l'insulte. Cependant, il sera toujours possible aux utilisateurs d'y accéder, en cliquant sur un bouton du genre "afficher les tweets les moins pertinents".

Crédits photos : © Pixabay / Public Domain

Partager cet article

Pour en savoir plus