Twitter : Philippot répond à une critique de Pellerin

Par , publié le
Politique La ministre de la Culture, Fleur Pellerin
La ministre de la Culture, Fleur Pellerin

Après s'en être prise au FN via un tweet ayant assez durement critiqué le parti, la ministre de la Culture Fleur Pellerin a obtenu une réponse tout aussi peu cordiale de Florian Philippot, vice-président du Front national.

Hier en début d'après-midi, la ministre de la Culture Fleur Pellerin postait sur le réseau social Twitter une critique sur le Front national dont on ne pouvait se douter qu'elle passerait inaperçue. Dans ce message, la ministre résumait ainsi la culture du FN à ces trois éléments : "un coût, une nuisance [et] une affaire de fainéants". En ayant ajouté que cette liste ne comprenait "surtout pas une lumière ou une émotion qui peut changer la vie".

Dans la soirée, c'est le vice-président du FN Florian Philippot qui lui a répondu, sur la même plate-forme : "Vos tweets bien-pensants pour plaire au 1er ministre ne masqueront pas votre soutien aux Traités TAFTA et TISA, anti-Culture". Comme le précise Le Point avec AFP, M. Phillippot se rapportait ici au traité de libre-échange convenu entre l'Europe et les États-Unis (Tafta) ainsi qu'à l'Accord sur le Commerce des Services (TiSA).

Échange animé entre Fleur Pellerin et Florian Phillippot sur Twitter

Mme Pellerin n'a pas tardé à répliquer, sans toutefois se référer précisément à l'objet de la critique : "vos tweets mal-pensants sont à rebours de l'identité humaniste, ouverte et généreuse de la France". On peut supposer que l'échange n'ira pas plus loin, étant donné que l'intervention du vice-président du FN qui a suivi (et datée de cette nuit) concernait la problématique des migrants à Calais.

Régionales : le FN envisage de baisser le budget culture en cas de victoire

Et si l'on peut se poser la question de savoir pourquoi la ministre de la Culture a rédigé un tel tweet, la réponse est vraisemblablement contenue dans les déclarations émises la veille par Wallerand de Saint-Just, candidat FN pour les régionales en Ile-de-France. Celui-ci avait ainsi indiqué qu'en cas de victoire aux élections régionales de décembre prochain, il envisageait de réduire le budget culture de la région de 35 millions d'euros.

Crédits photos : © Lionel Guericolas (Visual Press Agency) pour Public Sénat

Partager cet article

Pour en savoir plus