Twitter ne laissera plus les agences de renseignement fouiller dans ses messages

Par , publié le | modifié le
Tech Photo d'illustration. Twitter, le réseau social.
Photo d'illustration. Twitter, le réseau social.

Les services de renseignements américains n'auraient plus, selon le Wal Street Journal, accès à un logiciel d'analyse des messages postés sur Twitter.

C'est le Wall Street Journal qui a révélé l'information, en citant plusieurs sources proches du dossier : Twitter aurait décidé de priver les autorités américaines d'un accès à un logiciel d'analyse de messages, et notamment dans le cadre de la lutte contre le terrorisme.

Twitter coupe l'accès au logiciel Dataminr

Ce logiciel se nomme Dataminr, et il a été développé par une société dans laquelle Twitter possède une participation de quelque 5%. Dataminr est le seul outil habilité par le célèbre oiseau bleu à venir fouiner dans les messages postés. Et jusqu'à présent, les services de renseignements y avaient accès.

Si la décision de Twitter de priver les autorités d'un tel accès n'a pas été officialisée, le quotidien économique cite des témoignages de responsables des services de renseignements. On apprend également que la société détentrice de Dataminr continuera à travailler avec d'autres entreprises liées, par exemple, aux média et au monde de la finance.

Pourquoi une telle décision ?

Cette affaire illustre parfaitement les points de vue radicalement différents qui opposent ces derniers mois autorités américaines d'une part, et géants du secteur high-tech d'autre part. Dernière bataille en date en ce qui concerne le partage d'informations, le refus d'Apple de livrer au FBI la clé qui aurait permis d'accéder à l'iPhone de l'un des auteurs de la tuerie de San Bernardino à la fin de l'année dernière.

Pour le Wall Street Journal, la décision de Twitter pourrait s'expliquer par son souhaite d'afficher une distance par rapport aux autorités.

Crédits photos : Denys Prykhodov / Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus