Tweet de Justin Timberlake : l'artiste décrié pour s'approprier la culture noire

Par , publié le
People Justin Timberlake et Jessica Biel
Justin Timberlake et Jessica Biel

Pour s'être dit "inspiré" par le discours tenu aux BET Awards par Jesse Williams sur la question du racisme aux États-Unis, Justin Timberlake a subi une vague de tweets dénonçant sa réappropriation de la culture noire.

Dimanche se tenait au Microsoft Theater, a Los Angeles (États-Unis), la cérémonie des BET Awards 2016, récompensant les Afro-Américains et d'autres minorités de l'industrie du divertissement. L'occasion de voir notamment Jesse Williams (Jackson Avery dans Grey's Anatomy) recevoir l’Humanitarian Award, délivré pour son travail fourni au sein du mouvement Black Lives Matter.

Si l'on pouvait attendre un traditionnel discours de remerciements, l'acteur a dirigé ses propos sur les violences policières commises depuis maintenant de nombreux mois aux États-Unis contre la communauté noire. Et de rappeler entre autres la disparition de Tamir Rice, un jeune garçon tué à l'âge de 12 ans en 2014 par un policier.

Discours de Williams : Timberlake se dit '"inspiré" sur Twitter

"Nous en avons fini d'attendre que cette invention baptisée 'blancheur' use et abuse de nous, enterre discrètement les Noirs, tout en soutirant notre culture, nos dollars, notre mode de vie, comme du pétrole – de l'or noir, en ghettoïsant et dégradant nos créations avant de les voler; ils embourgeoisent notre génie, avant d'abonner nos corps comme des écorces de fruits étranges."

Cette prise de parole a touché et séduit, en particulier Justin Timberlake. Sur le réseau social Twitter, ce dernier s'est ainsi dit "inspiré" par le discours de Jesse Williams. Il n'en aura pas fallu plus pour que de nombreux membres de la plate-forme lui reprochent son intervention, à l'instar de ce message : "As-tu aimé le moment où Jesse a parlé de ce que les Blancs nous volent ? Ça devrait résonner chez toi."

L'artiste présente ses excuses

L'interprète de Can't Stop the Feeling a été décrié pour s'approprier la musique et la culture noire, et également pour avoir mis Janet Jackson dans une position pour le moins délicate en révélant son sein lors du spectacle du SuperB owl de 2004.

À l'un de ces gazouillis, Justin Timberlake a eu la réponse suivante : "Oh, belle âme que vous êtes. Plus vous réaliserez que nous sommes pareils, plus nous pourrons avoir une conversation. Salut." Avant de regretter ces mots ayant ainsi été considérés comme une "réponse générale" au déferlement négatif de tweets subi. Au final, l'artiste a appelé à une réconciliation entre ses détracteurs et lui : "Je présente mes excuses à tous ceux qui ont estimé que je n'avais pas à parler en pareille occasion. Je n'ai rien d'autre que de L'AMOUR POUR VOUS ET NOUS TOUS."

Crédits photos : Everett Collection / Shutterstock.com

Partager cet article