Turquie: un kamikaze se fait exploser à la veille de l'ouverture du G20

Par , publié le
International Un véhicule blindé aux abords du site où se tiendra le sommet du G20 à Antalya, en Turquie, le 14 novembre 2015
Un véhicule blindé aux abords du site où se tiendra le sommet du G20 à Antalya, en Turquie, le 14 novembre 2015

Samedi, un kamikaze de Daesh s'est fait exploser dans la ville de Gaziantep en Turquie à environ 500 km d'Antalya où s'est ouvert dimanche le sommet du G20. L'explosion a blessé 5 policiers.

Les villes accueillant le G20 sont toujours sous tension, mais le climat s'est tendu davantage dimanche en Turquie à l'ouverture du sommet seulement 48h après les attentats de Paris et un mois après les attentats d'Ankara. Pour ne rien arranger, un kamikaze s'est fait exploser samedi lors d'un raid de la police turque à Gaziantep, une ville située à 500 km d'Antalya.

Un kamikaze se fait exploser en Turquie

Samedi, les forces de l'ordre turques ont donné l'assaut dans un immeuble de Gaziantep soupçonné d'abriter des jihadistes. A l'approche des policiers, un kamikaze s'est fait exploser faisant 5 blessés. Les policiers ont réussi à saisir dans cet immeuble un gilet d'explosifs préparé pour être utilisé lors d'un attentat-suicide ainsi que des Kalashnikov, des engins explosifs et des munitions. Cet immeuble était visé dans le cadre de l’enquête de l'attentat de la gare d'Ankara qui a eu lieu le 10 octobre et qui a fait 102 morts.

Dans la même journée, 4 jihadistes ont été tués par l'armée turque alors qu'ils s'approchaient d'un poste de frontière près de Gaziantep et dimanche à Ankara, se sont 7 personnes soupçonnées d'appartenir au mouvement jihadiste qui ont été interpellées par la police.

Un G20 sous tension

Le climat du G20 est très tendu depuis les attaques de Paris qui ont fait au moins 130 morts et des centaines de blessés. Les dirigeants de ce sommet ont affirmé leur détermination à frapper "très fort" contre cette menace jihadiste. "Cette attaque terroriste n'est pas seulement dirigée contre le peuple français mais contre toute l'humanité (...) comme vous le savez, le terrorisme ne fait pas de différence entre les religions, les races, les nations ou les pays", a déclaré le président turc Recep Tayyip Erdogan. Barack Obama a également promis qu'il allait "redoubler d'efforts (...) pour assurer une transition pacifique en Syrie et pour éliminer Daech". Vladimir Poutine a également affirmé qu'il comptait œuvrer dans le même sens "On ne peut maîtriser la menace terroriste (...) que si toute la communauté internationale unit ses efforts".

Le G20, en plus du communiqué final traditionnellement consacré aux questions économiques serait en train de préparer une déclaration spécifique en réaction aux attentats de Paris.

Crédits photos : © AFP OZAN KOSE

Partager cet article

Pour en savoir plus