Turquie : une explosion, probablement une bombe, fait plusieurs blessés

Par , publié le
International
Capture d'écran de la vidéo d'une caméra de sécurité ayant filmé l'explosion.

Hier après-midi à Istanbul, une explosion a fait plusieurs blessés à proximité d'une station de métro. La déflagration serait probablement due à une bombe artisanale.

La capitale de la Turquie a été secouée hier, en fin d'après-midi, par une explosion près d'une bouche de métro. La déflagration a fait plusieurs blessés mais pas de morts.

Une explosion près du métro à une heure de pointe

Des sources proches des services de sécurité affirment qu'il s'agit d'une bombe artisanale. L'engin aurait été placé dans un tuyau jouxtant les barrières d'une passerelle enjambant la ligne du métro. L'explosion a eu lieu dans le district de Bayrampasa d'Istanbul et s'est produite vers 17h, heure locale, une heure de pointe. La police, rapidement sur place, a bloqué la circulation.

Atila Aydiner, le maire du district, a indiqué à nos confrères de la télévision que : "5 de nos concitoyens ont été blessés par une bombe artisanale déposée le long des barrières d'une passerelle". Bayrampasa est un district populaire et résidentiel de la capitale turque.

Des doutes sur l'origine de l'explosion

Alors que différents médias turcs parlent d'explosion d'une bombe, certains évoquent l'explosion d'un transformateur électrique. La police scientifique a rapidement été appelée sur place afin de relever toutes les traces permettant d'aider l'enquête sur l'origine de l'explosion. Différents véhicules ont été endommagés par la déflagration, notamment un bus de la police. Il pourrait s'agir selon certains témoins de l'objectif des poseurs de bombe.

Istanbul reste sous le choc de l'attentat suicide qui a fait plus de cent morts et cinq cent blessés le 10 octobre dernier devant la gare centrale d'Ankara. Cet attentat avait alors été attribué à l'Etat Islamique. La Turquie est aussi en proie avec des violences perpétrées par le PKK (parti des travailleurs du Kurdistan) ainsi que le front révolutionnaire de libération du peuple, un groupuscule d'extrême gauche qui a cette année mené plusieurs attaques contre les forces de police.

Partager cet article

Pour en savoir plus