Tunisie : le tourisme en berne, l'UE promet assistance

Par , publié le
International
Les plages de Gammarth, dans le nord de la Tunisie, vidées de leurs touristes, le 2 juillet 2015

L'attentat de Sousse a eu un impact très négatif sur le tourisme en Tunisie qui est un des moteurs de son économie. L'Union Européenne promet une assistance sécuritaire et économique au pays.

Près d'un mois après l'attentat de Sousse et alors que l'été bat son plein, le tourisme en Tunisie n'a pas repris. Malgré une présence policière et une sécurité renforcée, les touristes dédaignent les stations balnéaires de Tunisie.

Des commerces, des plages et des hôtels désertés

C'est le triste spectacle qu'offrent Sousse et les autres stations balnéaires de Tunisie. Seuls 4 ou 5 policiers patrouillent devant les hôtels et les lieux touristiques mais les stations semblent fantômes.

Les rares touristes qui n'ont pas annulé leurs vacances n'osent pas sortir. Le tourisme représente une part importante de l'économie tunisienne et une telle désertion porte un coup non négligeable au pays. Le tourisme représente environ 400 000 emplois.

L'Union Européenne promet son assistance

Federica Mogherini, chef de la diplomatie européenne a déclaré lors de sa rencontre avec le Premier ministre tunisien qu'"Il y a la volonté politique du côté de l'Union européenne de soutenir la Tunisie dans ses efforts de transition démocratique, dans ce moment de difficultés économiques, en particulier pour le tourisme" avant d'ajouter : "on partage la nécessité d'avoir une Tunisie stable et forte (...) Il est dans notre intérêt que la Tunisie reste un modèle dans la région".

La Tunisie et l'Union Européenne ont donc convenu de renforcer la coopération dans le cadre de la lutte contre le terrorisme et un soutien pour relancer le tourisme ainsi que le secteur agricole qui est aussi un des moteurs de l'économie tunisienne.

L'Union Européenne entend améliorer le contrôle aux frontières avec la Lybie d'où viennent les terroristes, elle a relevé des quotas agricoles notamment d'importation d'huile d'olives et des négociations vont s'ouvrir dans le cadre d'un libre échange entre la Tunisie et l'Europe à partir du mois d'octobre.

Crédits photos : © AFP KENZO TRIBOUILLARD

Partager cet article

Pour en savoir plus