Des tsunamis gigantesques sur Mars il y a 3 milliards d'années ?

Par , publié le
Sciences La surface de Mars.
La surface de Mars.

Une récente étude suggère qu'il y a environ 3,4 milliards d'années, la planète rouge aurait subi le déferlement de vagues de 120 mètres de haut.

La preuve de la présence sur Mars d'un océan primitif serait-elle à la portée de scientifiques ? Quoi qu'il en soit, une équipe de scientifiques, et plus précisément Alexis Palmero Rodriguez du Planetary Science Institute à Tucson, annoncent être en possession de "preuves géologiques que deux tsunamis ont eu lieu il y a environ 3,4 milliards d'années".

"Une preuve de l'existence de l'océan martien"

La planète ressemblait alors à la Terre, parsemée qu'elle était de lacs, des rivières et peut-être un océan. Mais une anomalie a fait réagir les scientifiques : dans les plaines du Nord martien, les dépôts de sédiments sont distribués selon des altitudes variables. D'où l'hypothèse de plusieurs tsunamis ayant modifié la géologie de la planète.

Et ces déferlements n'auraient rien à voir avec ceux que nous connaissons sur Terre, puisque ceux-ci seraient constitués de vagues ayant pu atteindre 120 mètres de hauteur. Alexis Palmero Rodriguez précise que "Les surfaces submergées par les vagues était énormes, de 800.000 km² à 1000.000 km² selon les tsunamis".

Deux tsunamis successifs

En ce qui concerne le premier qui a été localisé par l'équipe, son passage jusqu'à des centaines de kilomètres en profondeur dans les terres aurait déposé des blocs de sédiments de roches. Ensuite, l'eau a reflué dans l'océan, laissant derrière elle les dessins de canaux.

Quant au second, il "s'est déclenché selon nous dans des conditions climatiques beaucoup plus froides a déposé des blocs de glace, les vagues s'étant figées sur place". Les chercheurs ont localisé des cratères longs de 30 kilomètres, ainsi que les vestiges de chutes de météorites, autant de traces pouvant expliquer le déclenchement de tels tsunamis. Alexis Palmero Rodriguez nuance cependant cette hypothèse et avance qu'"il existe d'autres phénomènes capables de déclencher des tsunamis comme les tremblements de terre ou les glissements de terrain".

Crédits photos : Nasa

Partager cet article

Pour en savoir plus