Troubles de la mémoire : l'acuponcture, un remède efficace ?

Par , publié le
Santé Illustration. Les connections dans le cerveau humain.
Illustration. Les connections dans le cerveau humain.

Une étude menée par des chercheurs chinois avance que le recours à l'acuponcture peut se révéler bénéfique pour les personnes atteintes de troubles légers de la mémoire, en appelant cependant à des études complémentaires pour confirmer les premiers résultats obtenus.

Le lien entre troubles de la mémoire et acuponcture n'apparaît pas forcément évident. Et pourtant, des chercheurs de l'université de Wuhan (Chine) viennent de rendre une étude dans laquelle la pratique de l'acuponcture est présentée comme une remède efficace aux troubles annonciateurs d'un déficience cognitive légère, ou trouble cognitif léger (MCI).

Comme le signifient nos confrères de Santé Magazine, le MCI survient chez des personnes aux facultés mentales altérées, les conduisant ainsi à connaître une légère détérioration de leur mémoire même si supérieure à la baisse attendue pour leur âge. Une faible proportion des cas observés se révèle plus problématique pour les patients, les chercheurs indiquant ainsi qu'"environ 5% à 10% des cas de MCI évoluent vers de la démence chaque année".

Chine : l'acuponcture, un remède efficace dans les cas de MCI

Pour parvenir à la conclusion mentionnée en début d'article, les scientifiques ont analysé des essais comparatifs sur l'acuponcture et les traitements médicaux "parmi les plus pertinents" réalisés en Chine et en Occident jusqu'en juillet 2015.

Et il s'est avéré que les patients qui avaient uniquement bénéficié de séances d'acuponcture ont finalement obtenu de meilleurs scores de tests d'évaluation du MCI par rapport aux patients ayant fait l'objet de traitements médicamenteux.

De nouvelles études souhaitées par les chercheurs

Des résultats encore plus positifs ont été relevés chez les personnes traitées à la fois par l'acuponcture et l'administration de ce médicament à base de nimodipine. En dépit de ces encourageantes observations, les chercheurs souhaitent mener des études complémentaires, en particulier en Occident, avant d'affirmer de manière définitive l'efficacité de l'acuponcture dans le traitement de troubles de la mémoire.

On rappellera pour finir qu'un rapport de l'Inserm daté de 2014 indiquait que "l'acupuncture pourrait offrir un complément intéressant dans le cadre d’une prise en charge plus globale de la maladie en particulier lorsque la médecine traditionnelle n'est pas en mesure d'apporter un soulagement satisfaisant aux patients".

Crédits photos : Alex Mit/Shutterstock

Partager cet article

Pour en savoir plus